La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

En habitat résidentiel individuel, quels sont les différents modes d’autoconsommation qui existent?

Publié le 17 juillet 2019

Dans l’habitat individuel, Il y a trois modes d’autoconsommation, l’autoconsommation partielle (ou on injecte le surplus de production vers le réseau), l’autoconsommation totale sans stockage lorsque l’installation de production est raccordée au réseau public de distribution par l’intermédiaire de l’installation de consommation mais qu’il n’y a aucune injection d’énergie produite par l’installation PV vers le réseau. Le surplus de production n’est pas vendu ni stocké et toute l’énergie produite par l’installation PV est par hypothèse autoconsommée. Ce cas de figure est rare comparé au cas d’autoconsommation partielle et il n’est pas recommandé car il pose un problème de rentabilité de l’installation PV. L’Autoconsommation totale avec stockage, la production électrique d’origine photovoltaïque est prioritairement consommée sur place par les équipements en cours de fonctionnement (autoconsommation naturelle) et le surplus de production, par rapport aux consommations instantanées, est stocké en fonction de la capacité de stockage qui est normalement optimisée pour l’usage. Le surplus peut être stocké dans des batteries ou alimenter un ballon d’eau chaude.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur