La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Accompagner les personnes âgées dans le maintien de leur autonomie à domicile

Publié le 21 juillet 2016 - Modifié le 3 octobre 2017

Chaque année, plus de deux millions de personnes âgées de plus de 65 ans font une chute et perdent une partie de leur autonomie. Une sur deux a lieu au domicile. Dans un objectif de prévention, la domotique propose de nombreuses solutions pour sécuriser le logement et le rendre tout simplement plus confortable, lorsque l’âge commence à se faire sentir.

 

Les enfants qui voient leurs parents vieillir se posent un jour la question des moyens de préserver leur santé et leur autonomie le plus longtemps possible. Les solutions domotiques peuvent y contribuer, en maintenant le confort nécessaire notamment en matière de sécurité domestique. Ces solutions répondent en effet à un souhait exprimé par une large partie de la population : 67 % des propriétaires se disent prêts à maintenir une personne de leur entourage proche chez elle en l’équipant de domotique, selon une enquête réalisée par l’Observatoire Promotelec du confort dans l’habitat(1).

Les personnes âgées de plus de 65 ans sont les plus exposées au risque de chute. Première cause de décès accidentel pour elles, il est également un important facteur de perte d’autonomie.

Pour protéger ses parents âgés et les aider à s’équiper, l’évaluation du logement par un professionnel est un préalable indispensable. L’installateur domoticien pourra proposer les solutions les mieux adaptées aux besoins des occupants (pour trouver un installateur près de chez vous, consultez l’annuaire des professionnels domoticiens). 

Pour se familiariser au plus tôt avec l’utilisation de la domotique, l’association Promotelec recommande d’installer ces automatismes avant la diminution de l’autonomie.

La sécurité, une priorité de tous les instants, renforcée avec l’âge

L’installation domotique relie entre elles et commande toutes les solutions relatives à la sécurité du logement et de ses occupants :

  • L’éclairage, pour bien voir chez soi et éviter les zones d’ombre : détecteurs de présence, chemin lumineux pour éclairer les déplacements nocturnes, etc.
  • La sécurité des accès, pour entrer facilement dans son logement (badge Vigik), reconnaître les visiteurs qui sonnent à la porte et autoriser l’entrée aux personnes de son choix (portier vidéo, etc.).
  • L’alarme, pour protéger le logement en son absence ou l’étage inférieur de la maison pendant son sommeil. Des détecteurs de mouvement, positionnés sur la porte du logement ou les fenêtres assurent une protection complémentaire.
  • Les détecteurs techniques assurent la sécurité domestique. Il en existe de plusieurs types, selon les besoins : détecteur de fumée (désormais obligatoire), de fuite d’eau ou de gaz, de monoxyde de carbone. Ils permettent de sécuriser les biens et les personnes et sauvent parfois des vies.
  • La téléassistance permet à une personne de donner l’alerte en cas de chute ou de malaise en appuyant sur un médaillon d’appel porté en bracelet ou en pendentif. L’alerte peut également être donnée sans intervention de l’occupant, en cas de déclenchement d’une alarme ou de sous-activité dans le logement, si celui-ci est équipé de capteurs (par exemple, sur la porte du frigo ou la chasse d’eau des WC). Certains détecteurs intelligents apprennent en deux semaines seulement les habitudes de vie des occupants ou détectent un mouvement rapide comme une chute.

La présence d’un pack domotique dans le logement permet également d’assurer à la fois la téléassistance et l’appel quotidien de l’occupant pour vérifier que tout va bien, mais aussi pour discuter afin de rompre sa solitude.

En améliorant la sécurité, vous améliorez le confort général du logement puisque la domotique permet aussi d’automatiser les volets, la porte d’entrée ou du garage et de programmer le chauffage pour économiser de l’énergie. Et de créer des scénarios de vie ! C'est-à-dire de programmer des actions simultanées en fonction d’un moment particulier, par exemple l’absence : appuyer sur un simple bouton éteint les lumières, baisse les volets roulants, met en fonctionnement l’alarme anti-intrusion et le chauffage en mode éco. Tout cela, piloté par l’occupant du logement…

 
(1) Source : Troisième enquête annuelle « Habitants, habitats et modes de vie » - « Les Français et la Domotique », Observatoire Promotelec du confort dans l’habitat, novembre 2015.

 

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur