La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Aides à la rénovation énergétique : de quoi parle-t-on ?

Publié le 23 octobre 2017

Les récentes annonces du Ministère de la Transition écologique concernant les aides à la rénovation énergétique méritent de faire un bref état des lieux concernant les dispositifs en vigueur aujourd’hui pouvant participer au financement de vos travaux. Des aides oui… mais où, quand, comment ?

Les Français pointent du doigt un manque d’informations

Selon une récente étude (1), 41 % des Français qui ont fait réaliser des travaux de rénovation énergétique ces trois dernières années n’ont bénéficié d’aucune aide de l’État pour le financement de leur projet. Un taux important qui, selon les personnes interrogées, est en grande partie dû à un manque d’informations entourant les mécanismes mis en place.

« Faute d’une information suffisante sur les différentes aides à la rénovation énergétique, de trop nombreux Français n’en bénéficient pas. Certains renoncent même à lancer leur projet pour des raisons financières, n’ayant malheureusement aucune idée des aides auxquelles ils peuvent avoir droit », explique Mael Thomas, Directeur Général du site Quelle Energie.

En France, l’intérêt pour la rénovation énergétique est croissant. Depuis 2014, 28 % des Français ont lancé des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur habitat et 40 % déclaraient en début d’année avoir l’intention de se lancer dans la rénovation de leur logement en 2017 (2).

Malgré cette méconnaissance des aides en vigueur et ces lacunes en matière d’accompagnement, les Français qui choisissent de rénover dépensent de plus en plus. Une étude publiée par Houzz France et réalisée auprès de particuliers ayant rénové leur maison en 2016, indique en effet que les dépenses ont augmenté de 5 % en 2016, pour se chiffrer à 37 500 euros en moyenne par propriétaire. Elles atteignaient 35 800 euros en 2015.

Selon ce rapport, les dépenses devraient continuer d’augmenter en 2017. Et si vous êtes plus nombreux chaque année à vouloir rénover votre logement, un éclairage sur les aides vous permettra d’aller plus loin dans votre projet.

Quelles sont les aides disponibles ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Reconduite jusqu’au 31 décembre 2018, cette aide fiscale se résume à un taux de crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 30 % du coût de certains travaux d’économies d’énergie ou d’installation de productions de chaleur renouvelable réalisés dans un logement.

Le taux de crédit applicable aux menuiseries extérieures (fenêtres, aux volets, portes) sera conservé à 30 % jusqu’au 31 décembre 2017 et sera ensuite réduit à 15 % jusqu’au 30 juin 2018 (amendement de la Commission des finances de l’Assemblée nationale du 11 octobre 2017). Au-delà de cette échéance, seules les fenêtres resteront éligibles à une aide, attribuée sous conditions dans le cadre d’un bouquet de travaux (ex : isolation des combles).

Le bénéfice du taux réduit de TVA à 5,5% applicable aux prestations d'acquisition de ces équipements restera quant à lui acquis jusqu'au 31 décembre 2018, selon le Ministère de la Transition écologique. Ce type d’interventions reste également éligible aux certificats d'économie d'énergie (CEE).

Aujourd’hui, si le CITE est perçu par les ménages un an après la fin des travaux, ce dispositif se transformera dès 2019 en prime qui sera attribuée dès l’achèvement du projet de rénovation, comme l’indique le Plan Climat.

L’éco-prêt à taux zéro

Les personnes souhaitant souscrire ce prêt à taux zéro ont jusqu’au 31 décembre 2018 pour en profiter. Il peut être attribué à un propriétaire bailleur ou occupant d'un logement construit avant le 1er janvier 1990.
Le montant de ce prêt à taux d’intérêt nul peut aller jusqu’à 30 000 euros pour des travaux effectués dans des logements utilisés comme résidence principale.

La TVA à taux réduit

Les travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique peuvent être soumis à un taux de TVA réduit à 5 %, contre 20 % normalement. Cet avantage est envisageable lorsque les locaux sont achevés depuis plus de deux ans au début des travaux et servent de résidence principale ou secondaire.

Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah

Lancé en 2011, le programme « Habiter mieux » de l’Anah donne la possibilité aux propriétaires occupants et aux propriétaires bailleurs de percevoir une aide dont le montant est établi en fonction des ressources du demandeur. Cette aide oscille ainsi entre 35 et 50 % des dépenses engagées et vise les logements de plus de 15 ans.

Pour avoir plus d’informations sur ce dispositif,  cliquez ici

Depuis sa création, le programme « Habiter mieux » a permis de rénover 50 000 logements, selon une étude réalisée par le cabinet Geste pour le compte de l’Anah et rendue publique le 20 juillet dernier.

L’Ademe veut booster la rénovation

Début octobre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie et le Plan bâtiment durable ont lancé un appel à idées innovantes pour dynamiser la rénovation et inciter les Français à démarrer un projet d’amélioration énergétique pour leur logement.

Les entreprises, start-ups, associations ou collectivités ont jusqu’au 23 octobre pour adresser leurs candidatures. 12 porteurs de projets seront sélectionnés pour bénéficier d’un accompagnement technique afin de
concrétiser leur idée.

Pour en savoir plus sur cette initiative, cliquez ici.

Le Mondial du bâtiment du 6 au 10 novembre 2017 à Paris

Organisé tous les 2 ans, le Mondial du Bâtiment regroupe 3 salons destinés aux professionnels :

  • Interclimat + Elec : spécialiste des équipements techniques utilisés dans la réalisation de bâtiments plus économes et plus confortables, ce salon fera cette année un focus particulier sur le tertiaire.
  • Ideobain : salon spécialisé dans les équipements et les matériaux pour la salle de bain.
  • Batimat : salon des innovations pour le bâtiment et l’architecture. La rénovation durable fera partie des grands thèmes de cette édition. Pour avoir plus d’informations, cliquez ici.

(1) étude Opinion way pour le site Quelle Énergie.
(2) sondage Yougov pour PAP.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur