La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Alarmes et détecteurs : les solutions pour être bien chez soi, en toute sécurité

Se sentir en sécurité chez soi est un élément indispensable du confort. Protéger son logement et sa famille contre les intrusions et les risques domestiques n’induit pas nécessairement de gros travaux, selon la solution retenue. De nombreux dispositifs sont disponibles sur le marché.

Les dispositifs anti-intrusion

Plus d’un million de vols ou tentatives de vols ont lieu chaque année dans les logements en France*. La période estivale reste le moment privilégié des cambrioleurs pour s’y introduire. Dans un tiers des cas, cependant, le cambrioleur pénètre dans le logement en présence des occupants.

  • La simulation de présence 

En l’absence des occupants, la simulation de présence permet de « donner vie » à la maison grâce à l’installation domotique. Un scénario est programmé dans le but d’actionner une liste d’actions ou de réactions des équipements en cas d’absence ou d’intrusion (ouverture des volets roulants, allumage de la lumière et du téléviseur, mise en route de la musique, etc.).

  • L’alarme

Pour éviter les travaux, on privilégiera les solutions sans fil qui fonctionnent par transmission radio et relient entre eux les différents produits du système d’alarme.

Les solutions filaires sont mieux adaptées au neuf et aux rénovations lourdes, en raison des saignées nécessaires et des câbles à tirer entre chaque matériel.

Tendance récente : l’ergonomie des appareils a été améliorée afin de rendre les organes de commande plus faciles pour l’utilisateur. Ils intègrent désormais des retours d’état du système par voyant lumineux, ou confirment sur la télécommande que la centrale a bien reçu et exécuté l’ordre demandé. Les claviers des centrales ont également été améliorés, permettant une utilisation tactile.

La commande par internet du système d’alarme, relié à la box, permet d’activer ou de désactiver l’alarme par une application smartphone. L’alerte sur smartphone connaît une popularité croissante grâce aux systèmes d’alarmes GSM, qui intègrent une carte SIM. Plusieurs numéros pré-enregistrés peuvent ainsi être appelés ou recevoir des SMS en cas de déclenchement de l’alarme. Une centrale GSM peut également être reliée à un centre de télésurveillance via un transmetteur numérique.

Les systèmes de détection

Les détecteurs de mouvement permettent d’assurer la sécurité du logement. Pour être plus efficaces, on les positionnera sous ou sur les fenêtres et portes du logement. L’alerte est donnée immédiatement, avant même l’intrusion du cambrioleur dans le domicile.

Les systèmes de détection extérieure, comme les barrières infrarouges, s’installent sur la façade d’une maison, près de la porte d’entrée. La tentative d’approche génère une pré-alarme qui déclenche une sirène, voire un éclairage d’asservissement ou une transmission à un centre de télésurveillance. Bon à savoir : ils distinguent les animaux des êtres humains.

La vidéosurveillance

Une caméra est intégrée au détecteur de certains systèmes d’alarme. Une série de photos (ou un film) est réalisée lors de la tentative d’intrusion et peut être reçue à distance sur un smartphone via un transmetteur pour donner l’alerte.

Les détecteurs techniques

Nos logements intègrent de plus en plus d’équipements techniques : chaudière, ballon d’eau chaude, sèche-linge, congélateur, etc. Incendie, fuite d’eau ou fuite de gaz, monoxyde de carbone… les détecteurs techniques permettent de sécuriser les biens et les personnes et parfois, de sauver des vies. Pour quelques dizaines d’euros, ces détecteurs s’installent facilement au plafond du logement ou nécessitent davantage de travaux, s’ils sont reliés à l’installation domotique.

Privilégiez les détecteurs certifiés NF, qui garantissent le plus haut niveau de sécurité.

Détecteur de fumée

Un incendie domestique se déclenche toutes les deux minutes en moyenne. Pour alerter les occupants du logement le plus vite possible et sauver des vies, le détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) est désormais obligatoire. Il fonctionne grâce à une cellule photoélectrique. Lorsqu’elle détecte une émission de fumée, elle déclenche une alarme sonore puissante, capable de réveiller les occupants dans leur sommeil, car 70 % des incendies mortels ont lieu la nuit.

Avec une installation domotique, le détecteur normalisé de fumée. Voir aussi Les Minutes Promotelec - Les détecteurs techniques et détecteurs de fumée.">détecteur de fumée peut être associé à un scénario de vie qui allume les lumières, ouvre les volets roulants et déclenche l’appel des pompiers.

Détecteur de flamme

Il se déclenche dès le départ d’un incendie, avant même l’émission de fumée, grâce à un rayonnement infrarouge et ultraviolet. Il complète efficacement le détecteur normalisé de fumée. Voir aussi Les Minutes Promotelec - Les détecteurs techniques et détecteurs de fumée.">détecteur de fumée.

Détecteur de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz mortel. Il provient des combustions et des fuites d’une chaudière, d’un radiateur ou tout autre type d’équipement à combustion mal réglé ou mal entretenu. Il déclenche une alerte lorsque la concentration de monoxyde de carbone dans l’air est anormale.

Détecteur de gaz ou de fuite d’eau

Ce type de détecteur est conçu, selon les modèles, pour réagir à un ou plusieurs types de gaz : méthane ou/et gaz de ville, butane ou/et propane. Il prévient ainsi les occupants avant que n’ait lieu une déflagration due au gaz. Il se place près de l’équipement susceptible d’émettre du monoxyde de carbone. Le détecteur de fuite d’eau se place, lui, sous le ballon d’eau chaude ou près de la machine à laver (linge et vaisselle).

Reliés à la centrale d’alarme du logement, ces détecteurs permettent, lorsqu’ils se déclenchent, de couper automatiquement par électrovanne les arrivées d’eau ou de gaz. Ils peuvent également en cas d’absence de l’occupant le prévenir à distance sur son ordinateur ou son smartphone. Cette technologie est adaptée aux rénovations plus lourdes, du fait des passages de câbles de l’installation domotique.

Détecteur de coupure de courant

Même si la plupart des systèmes d’alarme sont équipés d’un système de détection de coupure de courant, il s’avère utile pour identifier l’absence prolongée d’alimentation du circuit réfrigérateur ou congélateur, mais aussi pour contrôler à distance le bon fonctionnement d’une installation électrique.

* Source : « Atteintes aux biens des ménages » d’après les enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2011 à 2015, Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur