La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment savoir si votre installation électrique est en sécurité ? 6 points à vérifier !

Publié le 25 août 2016 - Modifié le 23 novembre 2017

Plus votre logement est ancien, plus le risque est grand que votre installation électrique soit vétuste et donc dangereuse. Pour être en sécurité, votre installation électrique doit comporter 6 points de sécurité fondamentaux.

Les accidents électriques sont le plus souvent provoqués par l'installation électrique elle-même, notamment, les prises de courant, les fils électriques et le tableau électrique. Chaque année, 80 000 incendies surviennent dont l’origine est électrique.

Dans 96 % des cas, les installations électriques à risque se trouvent dans les logements construits avant 1974. On estime que près de 7,3 millions de logements construits avant cette date ne répondent pas aux règles de sécurité électrique.

Une installation électrique dangereuse n’est pas visible à l’œil nu

Les statistiques montrent que la perception d’insécurité n’est pas liée à la réalité du risque. 96 % des Français estiment que leur installation électrique est suffisamment en sécurité, d’après une étude menée par l’association Promotelec*.

Cette perception repose avant tout sur des critères subjectifs et renvoie à nos comportements personnels à l’intérieur de notre logement : utilisation pérenne ou sans surveillance d’un chauffage d’appoint, branchement « sauvage », prises mal fixées, utilisation abusive des multiprises, etc.

Les points de sécurité à vérifier pour s’assurer de la conformité de son installation électrique

6 points de sécurité fondamentaux à vérifier sur l’installation électrique peuvent donner une première indication de son état réel :

1.    Présence d’un appareil de coupure générale de l'installation électrique (disjoncteur), facilement accessible à l'intérieur du logement.

Disjoncteur

2.    Présence, à l’origine de l’installation, d’au moins un dispositif différentiel de protection adapté à la prise de terre, pour détecter les fuites de courant. Il protège l'ensemble de l'installation électrique.

3.    Présence, à l'origine de chaque circuit, d’un disjoncteur de protection contre les surintensités, adapté à la section des conducteurs.

4.    Présence, dans chaque local contenant une baignoire ou une douche, d'une liaison équipotentielle et respect des règles d'installation des matériels électriques autour de la baignoire ou de la douche.

5.    Absence de matériels électriques vétustes, inadaptés à l'usage ou présentant des risques de contact direct avec des éléments sous tension (fils dénudés, prise de courant cassée, etc.).

6.    Protection mécanique des fils électriques par des conduits, des moulures ou des plinthes en matière isolante.

Focus : découvrez la nouvelle collection "L'Officiel de l'Électricité"

Le seul ouvrage élaboré avec l’ensemble de la filière des professionnels de l’électricité traitant des installations électriques dans les bâtiments d’habitation neufs.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié, dans le cadre de votre rénovation. Celui-ci réalisera une évaluation précise de la conformité de l’installation existante et des modifications nécessaires.

L’intervention d’un professionnel vous garantit une installation rénovée dans les règles.

 

* Etude Promotelec « Usages et attentes auprès du grand public », Marquetis Link, décembre 2009.

Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur