La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Économies d’énergie, confort de vie, ce qui incite les Français à rénover leur logement

Publié le 07 juin 2019

Si les économies d’énergie sont toujours présentées comme l’argument numéro un pour rénover son habitat, l’amélioration du confort de vie motive de plus en plus les Français à engager des travaux dans leur logement. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Franfinance et l’institut CSA, et qui s’intéresse aux usages des Français en matière de travaux d’éco-rénovation.

Plus du tiers des Français ont déjà rénové

Derrière les plans du gouvernement, les discours et les grandes ambitions, la rénovation énergétique des bâtiments est un sujet qui peut sembler parfois opaque. Si les objectifs officiels sont connus et visent 500.000 projets de rénovation par an, il est complexe d’apprécier avec justesse la façon dont  se concrétise au quotidien cette rénovation tant cette dernière est multiple.

Qui rénove ? Pour quelles raisons ? Comment ? Afin d’y voir plus clair, l’étude Franfinance – CSA dévoile certains éléments qui permettent de mieux comprendre la rénovation des logements et la manière dont elle est pratiquée.

Selon cette enquête, 38 % des Français ont déjà eu recours à des travaux d’éco-rénovation. Parmi les raisons annoncées, 83 % des personnes interrogées déclarent avoir voulu réaliser des économies d’énergie, et 65 % améliorer leur confort de vie.

Même si ces deux arguments n’ont rien d’inédit quand il est question de rénovation énergétique, cette étude confirme la montée en puissance du confort de vie dans les attentes des Français en matière d’habitat, des exigences que les nouvelles technologiques appliquées au logement et les avancées réglementaires dans le bâtiment n’ont fait que renforcer ces dernières années.

La volonté de réduire l’impact environnemental est également un facteur qui pèse dans la prise de décisions concernant la réalisation d’aménagements pour 41 % des Français, quand la perspective d’augmenter la valeur patrimoniale de leur bien a motivé 31 % d’entre eux.

Réalité pour certains, espoir pour d’autres. 20 % des Français interrogés pour cette étude n’ont jamais engagé ce type de travaux mais font part de leur souhait de le faire, affichant des motivations identiques à ceux ayant déjà rénové.

Mais pour 42 % des répondants, la rénovation de leur logement ne figure pas dans leur projet. Loin de marquer un réel désintérêt, le manque d’actions s’explique notamment par la condition d’occupation des logements. En effet, 38 % de ceux déclarant ne pas vouloir faire de travaux l’expliquent par le fait d’être locataire et de ne pas vouloir investir dans un logement qui ne leur appartient pas.

Comment les Français rénovent-ils ?

Si les Français rénovent toute l’année, avec tout de même une préférence pour la période estivale (21 %), ils sont également une majorité (61 %) à envisager faire appel à un professionnel en cas de travaux.

Le changement de fenêtres se place en tête des opérations de rénovation réalisées,  77 % des porteurs de projets ayant choisi de privilégier le changement des menuiseries dans leur logement.

Pour financer les projets de rénovation, de nombreuses aides sont mises en place par le gouvernement afin de déclencher les travaux. Jusqu’ici, ces dispositifs incitatifs ont eu du mal à remplir pleinement leur rôle, souffrant à la fois d’un manque de connaissance et d’un manque de visibilité auprès du grand public.

Mais l’étude semble faire état d’une évolution positive de la situation puisque 85 % des Français déclarent désormais connaître au moins une aide au financement de travaux, les plus connues étant la TVA à taux réduit (71 %), le chèque énergie et l’éco-prêt à taux zéro (64 %).

>> Pour consulter l’étude cliquez ici.

 

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur