La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Instants connectés : le jardin/la terrasse

Publié le 14 juin 2019

Désormais considérés comme des pièces de la maison à part entière, le jardin et la terrasse n’échappent pas aux tendances du smart home. Connecté, l’extérieur du logement devient un espace où confort de vie et joie du jardinage se mélangent pour satisfaire les amoureux de la nature, en ville ou à la campagne.

#Les essentiels

Les capteurs connectés

Votre plante est-elle en bonne santé ? A-t-elle tout ce qu’il faut pour pousser correctement ? Vous aurez la réponse à toutes ces questions et bien plus encore grâce au capteur connecté. Planté dans la terre, le capteur vous transmet des informations concernant ses besoins pour suivre sa pousse sur votre smartphone : température, humidité, luminosité, teneur en engrais, votre plante n’aura plus aucun secret pour vous.

L’arrosage connecté

Contrairement au programmateur d’arrosage traditionnel qui arrose généralement vos plantes à heure fixe, le programmateur d’arrosage connecté est capable, grâce à une station intégrée, de prendre en compte la météo pour ajuster la distribution d’eau en fonction des épisodes de pluie éventuels ou des fortes chaleurs.

Cet outil, également pilotable via votre smartphone, vous permet donc d’éviter le gaspillage d’eau, pour n’arroser vos plantes que lorsque nécessaire.

Le store connecté

Le store connecté vous permet non seulement d’ouvrir ou fermer votre store à distance, mais il est également équipé de capteurs solaires et de détecteurs de vent qui automatisent son fonctionnement selon les conditions météo.

En cas de montée des températures, le store se déploie afin de protéger votre logement des entrées de chaleur et des conséquences sur votre consommation d’électricité (climatisation). Si la journée est pluvieuse, il se referme, évitant le risque d’être abîmé par la pluie.

Patrice Duchemin, sociologue de la consommation

Patrice Duchemin, sociologue de la consommation

Avis d’expert : Patrice Duchemin, sociologue de la consommation

Quelle place occupe aujourd’hui le jardin et la terrasse dans notre façon d’envisager l’habitat ?

La différence entre l’extérieur et l’intérieur du logement s’estompe progressivement. L’extérieur s’impose aujourd’hui comme un prolongement de l’intérieur de l’habitat. On nous vend des salons de jardin qui n’ont rien à envier au mobilier intérieur. Il n’y a pas un nouveau programme immobilier qui ne se crée sans intégrer des espaces extérieurs pour attirer les clients.

Alors qu’avant, pour séduire, l’accent pouvait être mis davantage sur la qualité de la façade du bâti ou encore la fonctionnalité de pièces comme la cuisine, on voit réapparaître depuis quelques temps des grands balcons, des terrasses, voire des jardins partagés dans les projets de construction, des prestations recherchées qui répondent à un besoin global d’oxygène et de détente dans un monde de plus en plus étouffant.

Les objets connectés ont-ils modifié notre usage du jardin ?

Si les objets connectés ne sont pas spontanément associés au jardin, celui-ci pourrait incarner une de leur réalité de demain et constituer une nouvelle raison de s’intéresser à eux.

Le jardin connecté permet désormais d’avoir une meilleure connaissance des plantes et de leurs besoins, ce qui donne à chacun la possibilité de devenir un bon jardinier, grâce aux nombreuses informations transmises par les différents capteurs et autres solutions disponibles sur le marché. Tout comme la cuisine avec les appareils culinaires connectés, le jardinage devient accessible à tout le monde, même à ceux qui ne pensent pas avoir la main verte.

Les objets connectés dans le jardin sont également intéressants car ils donnent aux enfants l’occasion de sortir de leur chambre pour s’occuper en s’éveillant à la nature de manière ludique. Une dimension pédagogique qui ne nécessite pas spécialement de grands espaces. L’intérêt pour les terrariums et autres mini serres ne faiblit pas et confirme déjà une certaine appétence pour une nature assistée, qu’on observe et accompagne à l’aide des objets connectés.

Chiffre du mois : 35 %

35 % des Français choisiraient en priorité d’installer des objets connectés dans leurs espaces extérieurs pour pouvoir s’occuper plus facilement de leurs plantes*.

*Étude Promotelec sur les objets connectés dans l’habitat (Juin 2019)

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur