La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Le prêt à taux zéro évolue en mars : quelles sont les conditions pour en profiter ?

Publié le 11 mars 2019

Disponible pour financer certains travaux de rénovation énergétique, le prêt à taux zéro a été revu depuis le 1er mars pour simplifier ses conditions d’attribution. Promotelec vous explique ce qui change.

Suppression du critère « bouquet travaux »

Inscrite dans la loi de Finances 2019, la nouvelle version de l’éco prêt à taux zéro (éco-PTZ), en vigueur depuis le 1er mars, transforme le dispositif afin que ce dernier devienne plus accessible.

Jusque-là réservé uniquement aux porteurs de projet réalisant un bouquet de plusieurs travaux à portée énergétique, le prêt est désormais éligible à ceux qui ne souhaiteraient effectuer qu’une seule opération parmi celles référencées dans le dispositif, une évolution bienvenue qui permet d’ouvrir ce prêt à un plus large public.

Quels travaux sont éligibles à l’éco-PTZ ?

L’éco-PTZ s’adresse à tous les propriétaires occupants, bailleurs, ou syndics de copropriétés, sans conditions de ressources, désireux d’engager les travaux de rénovation énergétique :

  • isolation thermique de la toiture ;
  • isolation thermique des murs donnant sur l'extérieur ;
  • isolation thermique des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur ;
  • installation, régulation ou remplacement de systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire ;
  • installation d'équipements de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable ;
  • installation d'équipements de production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable ;
  • travaux de réhabilitation de votre système d'assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d'énergie ;
  • travaux déterminés par un bureau d'études et permettant d'améliorer la performance énergétique globale du logement (seulement si celui-ci a été construit après 1948). Un seuil minimal de performance énergétique à atteindre après travaux est exigé (150 kWh/m²/an ou 80 kWh/m²/an selon les cas).

D’autres évolutions attendues dès le 1er juillet 2019

De nouvelles dispositions sont prévues à compter du mois de juillet pour assouplir davantage les conditions d’applications de l’éco-PTZ, des allègements qui concerneront en premier lieu le type de logements concernés par le dispositif.

Aujourd’hui, seuls les logements construits avant le 1er janvier 1990 sont visés par ce prêt. À partir du 1er juillet prochain, le dispositif sera étendu à tous les logements construits depuis plus de 2 ans.

L’isolation des planchers bas sera quant à elle intégrée au dispositif à cette même-date.

Quel est le montant de l’éco-PTZ ?

Le montant de l’éco-PTZ reste inchangé. Il varie en fonction de la nature des travaux.

Tableau-Travaux-Rénovation

>> Pour avoir davantage d’informations sur l’éco-PTZ, cliquez ici.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur