La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Objets connectés : la clé du maintien à domicile ?

Publié le 02 août 2018

Alors que 8 Français sur 10 souhaitent vivre chez eux le plus longtemps possible (1), seulement 6 % des logements sont adaptés à la perte d’autonomie selon l’Anah. Une situation que l’essor des objets connectés dans l’habitat pourrait significativement améliorer, permettant à ceux qui en ont besoin d’équiper leur logement de solutions efficaces afin d’envisager un maintien à domicile sur le long terme.

2,3 millions de Français dépendants en 2060

La perte d’autonomie figure parmi les aspects de la vieillesse les plus redoutés par les Français (2). Le nombre de personnes dépendantes pourrait doubler à l’horizon 2060, pour toucher 2,3 millions de Français, contre 1,2 millions en 2013. Sont considérées comme dépendantes, les personnes incapables de réaliser seules des tâches de la vie quotidienne.

Chez les plus de 60 ans, la dépendance est souvent la conséquence de pathologies neurologiques ou encore de déficiences neurosensorielles nécessitant, en plus du suivi médical approprié, un environnement de vie adapté aux besoins spécifiques des personnes concernées.

Si le maintien à domicile pouvait sembler encore difficile à garantir il y a quelques années sans la surveillance accrue d’un tiers, l’arrivée des objets connectés dans notre quotidien a transformé la donne et permis aux personnes en perte d’autonomie de conserver leur indépendance, tout en les protégeant du risque d’isolement auquel elles peuvent être exposées.

Aujourd’hui, la maison intelligente regorge de solutions connectées qui se mettent au service du confort de l’occupant et de sa sécurité. Elle s’impose comme un espace évolutif où les nouvelles technologies deviennent un vecteur de bien-être, donnant à ceux diminués sur le plan physique ou psychique, les moyens techniques de rester maitre de leur quotidien dans leur habitat, sur la durée.

Selon la dernière étude Promotelec sur les objets connectés dans l’habitat, 78 % des Français souhaitent que la maison intelligente puisse permettre aux personnes âgées de rester plus longtemps chez elle, quand 71 % estiment cette évolution probable. Des données qui traduisent une attente forte de la part des Français quant aux perspectives que peut offrir la smart home.

Du détecteur de chutes aux appareils à commande vocal, les options se multiplient

Les solutions connectées favorisant le maintien à domicile sont nombreuses. Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent à quiconque de bénéficier d’un service de téléassistance ou de téléalarme afin d’être mis en relation avec des proches ou des secours rien qu’en utilisant son smartphone.

Il existe désormais tout un attirail d’objets connectés capables de prévenir les chutes, accident qui arrive à près d’un tiers des plus de 65 ans chaque année en France.

L’éclairage automatique de votre logement peut être assuré via des capteurs de mouvements qui détecteront votre présence et allumeront la pièce dans laquelle vous vous trouvez sans que vous n’ayez à trouver l’interrupteur.

Le port d’un bracelet connecté  ou d’un médaillon d’appel est également un bon moyen d’alerter en cas de chute ou d’accidents domestiques.

Le recours à des systèmes automatisés d’ouverture de portes ou de fenêtres vous permettra de circuler dans votre logement et de l’aérer sans  difficulté.

Les appareils à commande vocale sont à privilégier pour les personnes présentant des problèmes de motricité.  Qu’il s’agisse de votre téléphone, de votre télévision ou du reste de votre électroménager, il est dorénavant possible d’activer vos appareils au son de votre voix, via notamment l’utilisation d’assistants personnels comme Google Home ou encore Amazon Echo.

Pour consulter notre article consacré aux aides financières disponibles pour aménager votre logement en cas de perte d’autonomie, cliquez ici.

Évaluez la performance de votre logement et bénéficiez de conseils  d’experts pour l’adapter à vos besoins et favoriser le maintien à domicile en vous rendant sur www.evaluation-habitat.com.

1) 2) Enquête 2016 « Domicile & citoyen» réalisée par l’institut de sondages CSA (Consumer Science & Analytics), en partenariat avec la Fepem (Fédération des particuliers employeurs de France).

 

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur