La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Particuliers, vérifiez vous-même votre installation électrique !

Publié le 11 juin 2020

Promotelec vous explique les points à vérifier pour réaliser l’autodiagnostic de votre installation électrique et repérer vous-même les éventuelles anomalies.

Si vous n’êtes pas un professionnel de l’électricité, vous pouvez facilement penser que votre installation électrique ne présente aucun risque parce que tous vos appareils branchés semblent fonctionner correctement. Pourtant, avoir de l’électricité pour faire tourner votre lave-linge, regarder votre télévision ou simplement vous éclairer n’est pas automatiquement synonyme de sécurité électrique.

Lorsque vous louez ou achetez un logement, un diagnostic électrique obligatoire, réalisé par un professionnel certifié, vous est remis dans lequel sont recensées les différentes anomalies de votre installation électrique.

Mais vous n’avez pas besoin d’attendre ce contrôle électrique obligatoire, ou le moment où vous faites réaliser des travaux de rénovation de votre installation électrique, pour vous faire une idée de l’état de votre installation électrique. Vous avez en effet la possibilité de vérifier vous-même facilement certains points pouvant vous alerter quant au fonctionnement de votre installation.

Dans le cas où vous repèreriez un, ou plusieurs, des défauts présentés dans cet article, l’autodiagnostic doit vous inciter à faire intervenir un installateur électricien pour confirmer vos observations et réaliser les travaux de mise en sécurité nécessaires.

Le disjoncteur de branchement : élément clé de votre installation électrique

Le disjoncteur de branchement, aussi appelé disjoncteur général, se situe en amont du tableau électrique et permet la coupure électrique générale du logement.

Il est recommandé de tester le disjoncteur de branchement une fois par mois pour s’assurer de son bon fonctionnement. Pour cela, vous avez  un bouton test sur lequel vous devez appuyer, et qui abaisse la manette, preuve du bon fonctionnement du disjoncteur de branchement.

Si la manette reste immobile, votre disjoncteur de branchement est défectueux et doit être remplacé. Pour ce faire, contactez votre fournisseur d’électricité.

L’interrupteur différentiel, c’est quoi ?

L’interrupteur différentiel (ou DDR) est installé en début de rangée du tableau électrique. Il permet de couper les circuits qu’il alimente en cas de fuite de courant, et sert ainsi à protéger les personnes contre les risques électriques.

Pour vérifier le bon fonctionnement de votre DDR, vous devez le tester une fois par mois en appuyant sur le bouton test présent à côté de l’interrupteur. La manette du DDR doit s’abaisser automatiquement, preuve du bon fonctionnement de votre interrupteur différentiel. Relevez ensuite l’interrupteur pour réactiver le courant.

Si la manette reste immobile, cela signifie que votre appareil est défectueux et qu’il doit être changé.

Avant de tester votre DDR, assurez-vous que tous vos appareils électriques sont bien éteints.

Des fils électriques défectueux

Vérifiez que vos fils électriques apparents, sortant d’un mur ou du plafond, ne sont pas dénudés. Il arrive que la gaine isolante des fils électriques soit abimée et les fils à nu. Les risques de contacts directs avec des éléments sous tension dans un logement font partie des dangers les plus courants relevés dans le cas d’une installation électrique ne respectant pas les règles minimales de sécurité. Ils peuvent engendrer de sérieux accidents dans votre logement (électrocution, électrisation).
(L’électrisation correspond au passage du courant dans le corps qui peut être à l’origine de blessures plus ou moins graves. L’électrocution désigne un phénomène d’électrisation entrainant un décès.)

Présence de matériels électriques vétustes

50 % des installations électriques de plus de 15 ans présenteraient des matériels vétustes, d’après l’Observatoire national de la sécurité électrique (ONSE). La présence de matériels électriques vétustes dans votre logement doit vous alerter, car ils peuvent causer des dysfonctionnements graves altérant la qualité de votre installation électrique.
Panne électrique, départ de feu, électrocution, les risques sont nombreux et peuvent être évités en identifiant les équipements problématiques.

(Pour vous aider à repérer les matériels vétustes, consultez notre article dédié en cliquant ici).

Que faire si vous constatez des anomalies ?

Si vous repérez des défauts dans votre installation électrique, il est nécessaire de faire appel à un installateur électricien qualifié afin qu’il contrôle l’état de vos équipements et qu’il fasse les réparations qui s’imposent pour que vous soyez en sécurité dans votre logement.

Lors de son intervention, demandez-lui de vérifier également si votre installation électrique dispose bien d’une mise à la terre et que les broches de terre de vos socles de prise de courant sont bien connectées à la terre. La mise à la terre permet d’évacuer vers la terre tout courant de défaut d’isolement et vous protège ainsi du risque d’électrocution. Elle constitue donc un gage de sécurité important dans votre installation électrique.

En cas d’absence de mise à la terre, assurez-vous auprès du professionnel que les mesures compensatoires prévues sont bien mises en place.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur