La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Prime à la conversion : ce qui change en 2019

Publié le 04 janvier 2019

Après avoir été revue en 2018 pour être accessible à tous, la prime à la conversion voit cette année son montant revalorisé pour les ménages les plus modestes.

Mise en place par le gouvernement pour accélérer la transition énergétique du parc automobile français, la prime à la conversion est reconduite en 2019. Cette aide d’État est attribuée aux personnes souhaitant remplacer leur ancien véhicule par un véhicule neuf, ou d’occasion, moins polluant.

Le dispositif est éligible aux personnes imposables et non imposables, et son montant varie en fonction de la situation et des ressources de chaque demandeur.

Quels sont les véhicules repris ?

Pour obtenir la prime à la conversion, il faut que le véhicule remplacé remplisse plusieurs conditions :

  • le véhicule doit être une voiture ou une camionnette, dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3,5 tonnes ;
  • le véhicule doit être immatriculé en France dans une série normale ou définitive ;
  • si le véhicule détruit est diesel, il doit être immatriculé avant 2001 pour les personnes imposables et avant 2006 pour les non imposables ;
  • si le véhicule détruit est à essence, il doit être immatriculé avant 1997 ;
  • le véhicule doit appartenir au bénéficiaire de la prime depuis au moins un an ;
  • le véhicule doit être remis pour destruction dans les 6 mois suivant la facturation du véhicule neuf acquis ou loué, à un centre "véhicules hors d'usage"(VHU) agréé ou à une installation agréée de dépollution et de démontage de véhicules hors d'usage.

Quels critères pour le nouveau véhicule ?

  • Le véhicule peut être un modèle électrique d’occasion ou un véhicule thermique (essence, diesel ou GPL) neuf ou d’occasion, présentant un taux de CO2 inférieur ou égal à 130 g/km.
  • Le véhicule doit disposer de la vignette Crit’ Air 1 ou 2.
  • Le véhicule peut être un deux-roues, un trois-roues motorisé ou un quadricycle électrique neuf.

À combien s’élève la prime ?

Pour les personnes imposables, la prime à la conversion atteint :

  • 2 500 € pour l’achat d’une voiture ou d'une camionnette électrique neuve ;
  • 100 € pour l’achat d’un 2 ou 3 roues ou d'un quadricycle neuf ;
  • 1 000 € pour l’achat d’une voiture ou d'une camionnette électrique d’occasion.

Pour les personnes non imposables, la prime à la conversion atteint :

  • 2 500 € pour l’achat d’une voiture ou d'une camionnette électrique neuve ;
  • 2 000 € pour l’achat d’une voiture ou d'une camionnette d’occasion ;
  • 1 100 € pour l’achat d’un 2 ou 3 roues ou d'un quadricycle neuf.

À compter du 1er janvier 2019, le gouvernement met en place une « super prime » pour les Français disposant de faibles ressources : la prime est multipliée par deux pour les 20 % des ménages les plus modestes, ainsi que pour les actifs qui ne paient pas d’impôt et parcourent 60 km par jour pour leur travail.

La prime peut dès lors atteindre 4.000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique, neuf ou d’occasion et monter jusqu’à 5.000 euros pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable, neuf ou d’occasion.

Pour savoir si vous êtes éligible à la prime à la conversion, connaître le montant auquel vous avez droit et effectuer les démarches nécessaires pour l’obtenir, rendez-vous sur le site www.primealaconversion.gouv.fr

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur