La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Sortie d’école : la domotique sécurise le retour à la maison de vos enfants

Publié le 29 août 2017

Pour certains élèves, la rentrée des classes est synonyme d’un nouveau cap en matière d’autonomie : le retour seul à la maison après l’école. Cette indépendance peut conduire l’enfant à se retrouver sans surveillance physique en attendant que les parents rentrent, un moment où sa sécurité reste capitale et passe en grande partie par un logement bien sécurisé. Pour garantir cette protection, des solutions domotiques montrent chaque jour un peu plus leur utilité.

La maison, terrain propice aux dangers

C’est la rentrée des classes et votre enfant est désormais en mesure de rentrer seul à la maison. Si le responsabiliser sur ses déplacements est une étape importante dans sa prise d’autonomie, s’assurer de sa sécurité en votre absence du domicile familial est une nécessité qu’il ne faut pas négliger.

Chaque année, 11 millions de personnes sont victimes d’un accident de la vie courante en France. La moitié de ces accidents sont domestiques et font plus de 20 000 morts(1), en majorité des enfants et des personnes âgées.

Laisser votre enfant seul à la maison peut donc représenter un danger, une source d’inquiétudes et doit vous conduire à tout mettre en œuvre pour que sa sécurité soit garantie à chaque instant.

Pour y parvenir, la domotique s’impose aujourd’hui comme un allié de choix pour sécuriser votre logement et vous assurer du bien-être de votre progéniture en cas d’absence. Les solutions sur le marché sont aujourd’hui nombreuses pour répondre à ces problématiques.

Caméra à reconnaissance faciale, serrure connectée… ces solutions qui font la différence

  • L’installation d’un portail automatique dont l’ouverture est activable à distance, ainsi que celle de points lumineux commandés par un interrupteur crépusculaire font partie des moyens de sécuriser l’arrivée de votre enfant à la maison, en particulier lorsque son retour se fait la nuit tombée.
  • Une fois au domicile, la surveillance à distance reste certainement un des premiers postes à considérer si votre enfant doit se retrouver régulièrement seul à la maison. Grâce à la télésurveillance, vous êtes en mesure de garder un œil sur ce qu’il se passe chez vous ou à l’extérieur de votre logement lorsque vous n’y êtes pas et prendre ainsi connaissance rapidement du moindre accident.
  • Un maillage de caméras connectées positionnées à l’intérieur de votre habitation permet alors de balayer visuellement les pièces que vous souhaitez contrôler. Les solutions actuelles offrent la possibilité de piloter directement ces caméras à l’aide de son smartphone ou de sa tablette, de suivre son logement en temps réel et de conserver les images dans un cloud protégé.
  • Couplée à des systèmes d’alarme sans fil activables à distance avec une télécommande, la télésurveillance est un moyen efficace pour alerter les voisins, voire la police, en cas d’intrusion d’un inconnu.

Aujourd’hui, 80 % des cambriolages se déroulent durant la journée(2) et 55 % d’entre eux entre 14h et 17h. Il est donc nécessaire de penser à protéger votre enfant contre le risque d’une mauvaise rencontre.

La seule présence de votre enfant au domicile est déjà un rempart contre le cambriolage : une cuisine ou une chambre éclairée, le bruit de la télévision ou de la radio sont autant de signaux qui dissuadent les cambrioleurs de viser votre foyer.

Néanmoins, 44 % des tentatives de cambriolage sont réalisées alors qu’un membre du ménage est présent dans le logement au moment des faits, selon le rapport d’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2016 du ministère de l’intérieur.

  • Pour que la protection de votre logement soit renforcée, elle  peut alors s’accompagner d’un dispositif de caméras à reconnaissance faciale. Ici, la caméra fonctionne avec un logiciel spécial qui capture les visages repérés en temps réel par la vidéo et les associe à ceux enregistrés au préalable dans une base de données. Cette solution permet d’autoriser l’accès à son logement aux personnes souhaitées et de déclencher une alarme en cas de présence non identifiée.
  • Opter pour des serrures connectées fait aussi partie des moyens efficaces pour lutter contre les intrusions malveillantes. Avec ce genre de serrure nouvelle génération, plus besoin de clé pour ouvrir votre porte d’entrée ou n’importe quelle porte équipée du modèle de fermeture en question. Il suffit d’utiliser son smartphone, un objet connecté ou encore son empreinte digitale pour déverrouiller les accès et entrer dans le logement. Forcer votre serrure deviendra quasiment impossible, à moins d’être en proie à des pirates informatiques aguerris capables de contourner le système en place. 
Centrale domotique Legrand

© Chauffage domotique Legrand

La domotique pour plus de confort

Afin de faciliter l’utilisation de l’ensemble des objets connectés installés chez vous, le recours à une centrale domotique peut s’avérer judicieux.

La box se connecte à vos différents équipements pour vous garantir un certain confort dans leur pilotage et vous permettre de les automatiser ou de les programmer à distance.

Au-delà des aspects liés à la sécurité de votre logement et de votre enfant, la domotique reste en effet une façon d’instaurer davantage de confort dans votre habitat.

La définition en amont d’un scénario domotique va vous permettre de régler à l’avance les conditions de chauffage de votre logement, l’éclairage intérieur, l’ouverture des volets, l’heure à laquelle votre enfant peut allumer la télévision, les sites internet qu’il peut consulter, etc.  Autant de de fonctionnalités qui s’activent une fois le scénario enclenché et que vous pouvez continuer de gérer à distance.

> Découvrez la vidéo sur l'exemple d'un scénario domotique pour le retour de l'école.

La prise d’autonomie d’un enfant doit s’effectuer au sein d’un environnement sûr, dans lequel les parents doivent avoir confiance. La domotique donne accès à des outils efficaces sur lesquels il est intéressant de s’appuyer pour permettre aux enfants d’évoluer facilement et en toute sécurité à l’intérieur de la maison.

(1) Source : www.economie.gouv.fr
(2) Source : Ministère de l’intérieur / Observatoire de la sécurité

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur