La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment intégrer les solutions domotiques dans son logement pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain ?

Publié le 18 novembre 2016 - Modifié le 11 octobre 2017

Dans le neuf comme en rénovation, les nouvelles technologies domotiques peuvent aujourd’hui sécuriser et assister efficacement les occupants d’un logement et répondre à tous leurs besoins.

La domotique apporte des solutions simples et pragmatiques pour aménager son logement et faciliter les gestes de la vie quotidienne. La technologie a évolué, s’est adaptée à tout public et peut sans difficulté répondre aux besoins des aînés. Elle n’entraîne pas nécessairement de gros travaux, car nombreuses sont les solutions sans fil qui peuvent être installées sans percer de saignées dans les murs.

Le pilotage de ces équipements s’est lui aussi simplifié afin de s’adapter à des personnes d’un âge avancé, qui ne savent pas nécessairement se servir d’un smartphone ou d’un ordinateur. De nombreuses possibilités de pilotage sont disponibles, avec des télécommandes simplifiées ou même murales et une interface ergonomique, ludique et didactique. Certains interrupteurs groupés permettent aussi de piloter plusieurs équipements par simple pression.

Se prémunir des chutes, incidents techniques… La domotique pour améliorer autonomie et mobilité

Les fonctions permettant de parer à un manque d’autonomie et de mobilité répondent à plusieurs attentes :

  • Baliser un parcours pour éviter les chutes la nuit

    Un chemin lumineux qui s’allume de manière automatique grâce à un détecteur de présence balise le parcours dans une chambre, un couloir ou un escalier.

  • Les détecteurs et alarmes pour parer à un incident technique

    Les alarmes techniques déclenchent une alerte en cas de situation dangereuse. Fuite de gaz, présence de fumée, fuite d’eau sont ainsi instantanément décelées. La détection de fuite va aussi de pair avec un actionneur permettant de fermer l’arrivée de gaz ou d’eau.

  • Pallier à un manque de mobilité

    L’automatisation des volets roulants à l’aide d’une commande centralisée peut être complétée par l’automatisation de fenêtres ou de portes (intérieures et extérieures). Sur le principe du pass Vigik, un badge permet simplement de rentrer chez soi sans utiliser de clés.

  • Faciliter l’éclairement

    Pour les personnes dont la vue est déficiente, des interrupteurs très contrastés ou lumineux, facilitent le repérage.

  • Rassurer sur les risques d’intrusion

    L’alarme anti-intrusion, périmétrique (barrières immatérielles à l’extérieur) ou périphérique (capteurs ou ouvrants) permet à une personne vulnérable de vivre sereinement chez elle.
    Le vidéophone la rassure immédiatement sur ses visiteurs. Le combiné radio ou filaire peut s’installer partout dans le logement.

  • Des objets connectés pour garantir un lien permanent avec les personnes âgées

    Cette fonction est la seule à être spécifique au grand âge. Le médaillon ou le bracelet pourvu d’un bouton d’appel, voire d’un détecteur de chute, donne l’assurance d’un lien avec son voisinage ou avec un centre de service permanent en téléassistance.
    Le réseau de communication du logement contribue également au maintien du lien social.

  • Pour une plus grande assistance

    Les fonctions ponctuelles peuvent être reliées entre elles pour donner naissance à des scénarios, programmés sur une tablette tactile spécialement pensée pour une personne âgée. Un scénario est une suite d’actions qui s’enclenchent en appuyant simplement sur une icône. Par exemple, le scénario « je pars » éteindra les lumières, réduira le chauffage et enclenchera la fermeture des volets roulants.
    Autre exemple, le scénario « détection d’incendie » facilitera l’évacuation des occupants si le détecteur technique alerte d’un départ de feu : allumage des éclairages, ouverture automatique des volets roulants, appel direct à un centre de téléassistance. Car il ne faut pas oublier qu’une personne âgée peut paniquer en cas de réveil en pleine nuit consécutif à une alarme. Il faut alors pouvoir prendre rapidement les bonnes décisions.

Les solutions domotiques demandent l’expérience d’un professionnel qualifié

Pour trouver un professionnel qualifié pour installer ces équipements, les deux organisations professionnelles du bâtiment, Capeb et FFB, ont respectivement créé deux appellations pour les identifier : les marques "Handibat" et les "Pros de l'Accessibilité" permettent de distinguer les entreprises les mieux préparées pour répondre aux besoins des consommateurs.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur