La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Détecteurs de fumée : c’est obligatoire !

Publié le 21 novembre 2016

Depuis le 8 mars 2015, chaque logement doit être équipé d’au moins un détecteur normalisé de fumée.

Vous achetez un logement ? Sachez qu’il doit désormais être équipé d’au moins un détecteur de fumée. Une loi votée en mars 2010, un décret d’application du 10 janvier 2011 et un arrêté du 5 février 2013 imposent l’installation d’au moins un détecteur de fumée dans chaque logement.

 

Le détecteur pour prévenir d’un éventuel incendie grâce à l’avertisseur de fumée

200 000 incendies d’habitation surviennent chaque année, qui font 300 victimes et 15 600 blessés (chiffres ONSE 2017).

80 % des décès sont dus à l’intoxication aux fumées dégagées. En cas d’émanation de fumée, le détecteur donne l’alerte en émettant un signal sonore puissant. Il contribue ainsi à limiter les conséquences d’un départ d’incendie.

70 % des incendies mortels ont lieu la nuit. Le signal sonore émis par le détecteur est suffisant pour réveiller une personne endormie.

Dans les pays où ce dispositif est obligatoire depuis de nombreuses années (États-Unis, Angleterre, Norvège, Canada, etc.), le nombre de victimes d’incendies a chuté de 50 %.

 

 

Comment bien choisir son détecteur et avertisseur de fumée ?

Il existe deux types de détecteurs de fumée :

  • les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF), qui fonctionnent sur pile alcaline ou au lithium ;
  • les détecteurs filaires alimentés en 230 V. En cas de coupure de courant, une pile prend le relais pour alimenter le détecteur.

Attention ! On trouve sur le marché des produits de qualité variable. Tous les détecteurs doivent comporter le marquage CE et respecter la norme EN 14604. En complément, les détecteurs certifiés NF DAAF garantissent le plus haut niveau de sécurité.

 

Où installer le(s) détecteur(s) dans votre nouveau logement ?

  • Prévoir un détecteur dans chaque pièce de vie : salon, chambres (en particulier celles des fumeurs) ou à défaut dans le couloir desservant les chambres. Pour une maison à étage : dans la cage d’escalier, le couloir et au sous-sol à minima.
  • De préférence au plafond au centre de la pièce. Si ce n’est pas possible, l’installer au mur, le plus haut possible, éloigné de 15 à 30 cm des coins de la pièce et au moins à 3 m des équipements qui émettent chaleur ou vapeur.
  • Éviter la cuisine et les pièces d’eau en raison de la fumée et de la vapeur qui s’en dégagent. Si le logement est un studio, placez le détecteur à au moins 3 m des appareils de cuisson.
Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur