La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Détecteurs et alarmes (fumée, flammes, monoxyde de carbone, fuites et coupures) : dormez sur vos 2 oreilles

Publié le 17 juin 2016

Nos logements intègrent de plus en plus d’équipements techniques : chaudière, ballon d’eau chaude, sèche-linge, congélateur, etc. En cas de dysfonctionnements ou de fuite, les détecteurs techniques permettent de donner l’alerte et parfois, de sauver des vies.

36 % des propriétaires occupants sont disposés à investir dans la domotique pour prévenir les accidents domestiques, d’après une étude de l’Observatoire Promotelec du confort dans l’habitat*. C’est dire l’importance de la sécurité domestique pour les occupants des logements.

Pour un budget réduit, les détecteurs techniques permettent aujourd’hui de répondre à ce besoin. Incendie, fuite d’eau ou fuite de gaz, monoxyde de carbone… Ces accessoires de confort ont fait la preuve de leur efficacité. Privilégiez cependant les détecteurs certifiés NF, qui garantissent le plus haut niveau de sécurité.

Reliés à la centrale d’alarme du logement, ces détecteurs permettent, lorsqu’ils se déclenchent, de couper automatiquement par électrovanne les arrivées d’eau ou de gaz. Ils peuvent également en cas d’absence de l’occupant le prévenir à distance sur son ordinateur ou son smartphone.

Un détecteur pour chaque risque

 

Détecteur de fumée

Un incendie domestique se déclenche toutes les deux minutes en moyenne. Pour alerter les occupants du logement le plus vite possible et sauver des vies, le détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) est désormais obligatoire. Il fonctionne grâce à une cellule photoélectrique. Lorsqu’elle détecte une émission de fumée, elle déclenche une alarme sonore puissante, capable de réveiller les occupants dans leur sommeil, car 70 % des incendies mortels ont lieu la nuit.

Avec une installation domotique, le détecteur de fumée peut être associé à un scénario de vie qui allume les lumières, ouvre les volets roulants et déclenche l’appel des pompiers.

En savoir plus sur le détecteur de fumée

Détecteur de flamme

Il se déclenche dès le départ d’un incendie, avant même l’émission de fumée, grâce à un rayonnement infrarouge et ultraviolet. Il complète efficacement le détecteur de fumée.

Détecteur de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz mortel. Il provient des combustions et des fuites d’une chaudière, d’un radiateur ou tout autre type d’équipement à combustion mal réglé ou mal entretenu. Il déclenche une alerte lorsque la concentration de monoxyde de carbone dans l’air est anormale.

Détecteur de gaz

Ce type de détecteur est conçu, selon les modèles, pour réagir à un ou plusieurs types de gaz : méthane ou/et gaz de ville, butane ou/et propane. Il prévient ainsi les occupants avant que n’ait lieu une déflagration due au gaz.

Détecteur de fuite d’eau

Le détecteur de fuite d’eau se place sous le ballon d’eau chaude ou près de la machine à laver (linge et vaisselle).

Détecteur de coupure de courant

Même si la plupart des systèmes d’alarme sont équipés d’un système de détection de coupure de courant, il s’avère utile pour identifier l’absence prolongée d’alimentation du circuit réfrigérateur ou congélateur, mais aussi pour contrôler à distance le bon fonctionnement d’une installation électrique.

On trouve également sur le marché des détecteurs de chute pour les piscines.

*« Les Français et la domotique » – Enquête annuelle de l’Observatoire Promotelec du confort dans l’habitat : « Habitants, habitats et modes de vie », 2014.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur