La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Dispositifs anti-intrusion : des solutions multiples pour protéger votre maison ou appartement

Publié le 17 juin 2016

Plus d’un million de vols ou tentatives de vols ont lieu chaque année dans les logements en France(1). La période estivale reste le moment privilégié des cambrioleurs pour s’y introduire. De nombreuses solutions existent pour s’en protéger.

L’alarme anti-intrusion 

Elle est conçue pour dissuader un intrus d’entrer dans un lieu et pour protéger les personnes et les biens contre des agressions potentielles. Les systèmes d’alarme sont aujourd’hui fiables et ne se déclenchent plus de manière intempestive. Une offre diversifiée est présente sur le marché :

  • les solutions sans fil, de plus en plus développées car ne nécessitant pas de passage de câble, relient entre eux les différents produits du système d’alarme par transmission radio ;
  • les solutions filaires, plus complexes à installer en raison des saignées nécessaires et des câbles à tirer entre chaque matériel, sont mieux adaptées au neuf et aux rénovations lourdes.

Quelles sont les dernières innovations pour les alarmes anti-intrusion ?

Ces dernières années, le marché a évolué pour simplifier l’ergonomie des appareils afin de rendre les organes de commande plus faciles pour l’utilisateur. Ils intègrent désormais des retours d’état du système par voyant lumineux, ou confirment sur la télécommande que la centrale a bien reçu et exécuté l’ordre demandé. Les claviers des centrales ont également été améliorés, en apportant souvent des solutions tactiles.

Définissez bien votre besoin avec votre installateur

Souhaitez-vous utiliser votre alarme lorsque vous êtes présent ou absent ? Voulez-vous protéger tout le logement ou une partie seulement, le garage et le rez-de-chaussée ou les étages également ?
Pour qu’il soit en mesure de vous proposer la solution idéale pour vous, définissez bien vos souhaits et vos besoins à votre installateur. Il peut aussi vous conseiller sur les critères de qualité des systèmes :

1- un produit certifié NF A2P, sécurisé (pas de risque de piratage si on l’utilise à distance).

2- un système simple à utiliser :
• qui fasse la distinction entre les animaux et les êtres humains,
• qui soit évolutif, par exemple si les enfants quittent la maison ou si elle s’agrandit,
• compatible avec d’autres systèmes domotiques du logement, tels que le pilotage de l’éclairage ou des volets roulants dans le cadre par exemple d’une simulation de présence.

Commande à distance du système d’alarme

A l’ère de la maison connectée et pilotable à distance, la commande par internet du système d’alarme, relié à la box, permet d’activer ou de désactiver l’alarme par une application smartphone.

De même, l’alerte sur smartphone connaît une popularité croissante grâce aux systèmes d’alarmes GSM, qui intègrent une carte SIM. Plusieurs numéros pré-enregistrés peuvent ainsi être appelés ou recevoir des SMS en cas de déclenchement de l’alarme. Une centrale GSM peut également être reliée à un centre de télésurveillance via un transmetteur numérique. Les alarmes GSM présentent l’avantage de fonctionner en cas de coupure d’alimentation électrique ou de perte de connexion Internet.

Les détecteurs de mouvement 

Ils permettent d’assurer la sécurité du logement. Les détecteurs anti-intrusion les plus efficaces sont ceux placés sous ou sur les fenêtres et portes du logement. L’alerte est donnée immédiatement, avant même l’intrusion du cambrioleur dans le domicile.

icon_toknow_bleuBon à savoir !

Les solutions d’alarme anti-intrusion peuvent être reliées à des détecteurs techniques pour alerter les propriétaires (ou une centrale de télésurveillance) en cas de début d’incendie ou lors d’une coupure d’électricité prolongée (lire notre article sur les détecteurs techniques).

Les systèmes de détection extérieure

Dans un tiers des cas, le cambrioleur entre dans le logement en présence des occupants. Les systèmes de détection extérieure des intrus, comme les barrières infrarouges, ont le vent en poupe. Ils s’installent sur la façade d’une maison, près de la porte d’entrée et distinguent les animaux des êtres humains. La tentative d’approche génère une pré-alarme qui déclenche une sirène, voire un éclairage d’asservissement ou une transmission à un centre de télésurveillance.

La vidéosurveillance

Elle est également en plein essor. Une caméra est intégrée au détecteur de certains systèmes. Une série de photos ou un film sont réalisés lors de la tentative d’intrusion et peuvent être reçus à distance sur un smartphone via un transmetteur pour donner l’alerte. Les caméras à reconnaissance faciale commencent également à se développer sur le marché.

La simulation de présence 

En l’absence des occupants, la simulation de présence permet de « donner vie » à la maison grâce à une installation domotique. Un scénario est programmé dans le but d’actionner une liste d’actions lors d’une absence (les volets roulants se lèvent aux heures programmées, les lumières s’allument de manière fixe ou aléatoire….) ou de réactions des équipements en cas d’intrusion (ouverture des volets roulants, allumage de la lumière et du téléviseur, mise en route de la musique, etc.).

(1) Source : « Atteintes aux biens des ménages » d’après les enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2011 à 2015, Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur