La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Rénovez pour économiser sur votre facture de chauffage

Publié le 18 novembre 2016 - Modifié le 15 décembre 2016

Vous rénovez votre logement ? Profitez-en pour vous équiper de solutions simples d’installation ou d’équipements nouvelle génération qui vous feront faire des économies d’énergie. Le chauffage représente plus de 61 % des consommations d’énergie d’un logement. Avec la domotique, la facture s’adoucit… et votre confort s’améliore. Promotelec vous recommande quatre moyens d’agir sur votre facture de chauffage.

Thermostat programmable
Gestionnaire d'énergie avec affichage des consommations

1/ Réguler et programmer le fonctionnement du chauffage

La régulation du chauffage s’effectue par un thermostat d’ambiance, qui maintient le logement à température constante. Le thermostat mesure la température dans une pièce de référence, le séjour par exemple. Plusieurs thermostats peuvent être installés dans le logement.

En complément, une sonde extérieure anticipe les variations de température et réduit ou augmente la température intérieure en fonction.  

 

Ces deux systèmes permettent de réduire la facture de chauffage de 10 %. 

La programmation optimise la régulation en adaptant la température le plus précisément possible aux besoins et au mode de vie des occupants. Les solutions de programmation s’adaptent à toutes les configurations de logements, via un thermostat ou un gestionnaire d’énergie (dans le tableau électrique).

Programmer son chauffage permet d’économiser environ 12 % sur sa facture énergétique et jusqu’à 30 % en complément d’une régulation et d’un délesteur. Son rôle : suspendre momentanément le fonctionnement des circuits non-prioritaires en cas de dépassement de la puissance.

2/ Installer des équipements économes

Certains équipements sont moins gourmands que d’autres en énergie. Si vos émetteurs de chauffage sont vieux et énergivores, profitez des différentes aides accordées par l’État, l’Anah et les régions pour les changer au profit de radiateurs électriques de nouvelle génération. 

La technologie embarquée dans ces émetteurs permet de réaliser de belles économies de chauffage. Ils sont équipés :

  • d’une régulation électronique fine qui intègre les évolutions de la température extérieure et les apports gratuits de chaleur ;
  • de cellules de détection de présence (économie de 20 à 25 %) et de détection d’ouverture de fenêtre (économie de 3 à 5 %) ;
  • et pour certains modèles d’une touche "auto" ou "Smart ECO control", qui permet aux appareils d’analyser le rythme de vie des occupants et d’adapter leur fonctionnement en conséquence.

 

Radiateur électrique communicant

La communication entre appareils

Certains émetteurs nouvelle génération sont équipés de capteurs qui leur permettent de communiquer entre eux : en cas d’absence, d’ouverture de fenêtre ou de changement de température détecté par un appareil, celui-ci transmet l’information aux autres émetteurs, qui reproduisent la commande ou coupent le chauffage dans la pièce.

D’autres équipements sont économes en énergie, comme la pompe à chaleur (environ 30 % d’économie par rapport à un système de chauffage classique) et la chaudière gaz à condensation (environ 20 % d’économie par rapport à une chaudière standard).

3/ Piloter le chauffage

Avec les box domotiques, faire des économies de chauffage est encore plus ludique. Elles fonctionnent par le biais d’un logiciel embarqué dans une box dédiée ou d’une connexion internet. Il suffit de connecter cette box à celle de l’opérateur fournisseur d’accès à internet (FAI) et, pour un pilotage via un smartphone, de télécharger une application sur l’AppStore ou Google Play.

L’usager dispose d’un véritable tableau de bord énergétique qui l’informe de ses consommations, poste par poste, et lui envoie une alerte au-delà d’un certain seuil qu’il a fixé. Il peut aussi créer des scénarios de vie en fonction de ses habitudes ou associer le chauffage à des capteurs d’ouverture de fenêtres fixés dans les poignées de fenêtre, ou des capteurs d’ensoleillement sur la façade du logement (selon les modèles).

Ces systèmes bénéficient du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) de 30 % sur l’acquisition du matériel. Côté économie d’énergie, certains industriels avancent une économie allant jusqu’à 400 €/an sur la facture.

4/ Combiner les solutions

Une étude de 2014 (1) révèle que le déploiement d’outils de gestion active de l’énergie, tels que la régulation et la programmation du chauffage, combinés à des solutions passives permettent d’améliorer le bilan économique de l’opération.

Exemple : dans un appartement de 80 m2 chauffé à l’électricité, équipé d’une régulation standard mécanique et mal isolé, la mise en place d’une régulation sur l’émetteur et d’une programmation centralisée du chauffage, associées à la pose d’une isolation thermique par l’extérieur, permet un gain d’environ 50 % sur la facture de chauffage. Elle s’en trouve réduite de 1 800 € à 900 €/an.

Le coût du matériel fourni posé est de 10 600 €, avec un temps de retour sur investissement de 12 à 13 ans.

 

(1) « Solutions d’efficacité active et complémentarité des solutions actives-passives d’efficacité énergétique », CSTB/Carbone 4, juin 2014.

Paroles d’expert


Sophie Breton, présidente d’Ignes (Groupement des industries du génie numérique, énergétique et sécuritaire) :

"La solution la plus économique est le gestionnaire d’énergie. Il permet de programmer l’installation de chauffage en fonction du rythme de vie des occupants. Il permet aussi de visualiser les consommations. Visualiser ses consommations permet d’en prendre conscience et de faire des économies. Les dispositifs de régulation font partie des matériels pour lesquels un particulier peut obtenir une réduction d’impôt, avec le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE)."

Sophie Breton
Par mail
Nos coordonnées

Association Promotelec, Tour Chantecoq,
5 rue Chantecoq
92808 PUTEAUX CEDEX

Vous êtes journaliste, contactez :
Luce Jolivet / Tél. 01 41 97 42 41
luce.jolivet@promotelec.com

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur