La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Les systèmes de ventilation : une source d’économie et d’assainissement de l’air pour votre foyer

Publié le 18 novembre 2016

Avant d'engager des travaux ou d’aménager votre domicile, il est primordial de relever les postes qui consomment le plus d'énergie afin de réduire sa facture énergétique. Une bonne ventilation peut vous permettre de diminuer votre consommation d'énergie.

La ventilation renouvelle l'air ambiant de votre logement, elle permet d'éviter les moisissures et le décollement de certains revêtements muraux. Il existe différents systèmes de ventilation résumés ici :

Une bonne ventilation limite la consommation de chauffage

Votre système de ventilation améliore votre confort thermique durant l'été, préserve la santé de votre foyer et vous permettra de faire des économies d'énergie, sur votre consommation de chauffage notamment.

Une ventilation simple flux hygroréglable B module l'air en fonction de l'humidité intérieure de votre logement. Un système qui vous permet une économie d'énergie de 15 % en comparaison avec un système de Ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux autoréglable.

Une VMC double flux performante permet d'obtenir 20 % d'économie par rapport à une VMC simple flux autoréglable.

la ventilation préserve la santé

Air non renouvelé = pollution

Les matériaux de construction, les produits d'entretien, les colles contenues dans les meubles ou sous les moquettes sont des sources de pollution pour vous et votre foyer.

Au même titre que la vapeur d'eau produite par votre activité (respiration, cuisine...),  l'air intérieur de votre domicile, s'il n'est pas renouvelé, est souvent chargé de CO2.

.

Plusieurs systèmes de ventilation

  • La VMC simple flux est le système de ventilation le plus couramment installé dans l'habitat neuf aujourd'hui. L'extraction de l'air s'effectue dans les pièces humides (salle de bains, toilettes, cuisine) tandis que des entrées d'air neuf, souvent placées sur les menuiseries, sont disposées dans les pièces principales.
  • La VMC simple flux autoréglable permet d'avoir des débits d'air constants et réglés automatiquement (pas de manipulation nécessaire), en fonction de la différence de pression entre l'extérieur et l'intérieur.
  • La « technologie hygroréglable » : la modulation est réalisée en fonction de l'humidité de l'air intérieur. Celle-ci évolue selon la présence ou non des occupants. Les systèmes qui utilisent cette technique adaptent donc les débits d'air en fonction des besoins dus à l'occupation du logement. L’évacuation de l'humidité est automatique et permet un renouvellement constant de l'air qui assure sa qualité.  
    • Les systèmes VMC type hygroréglable A permettent aux bouches d'extraction de varier le débit d'air extrait selon le taux d'humidité détecté dans la pièce.
    • La déclinaison hygroréglable B permet, en plus, de réguler les débits des entrées d'air de chaque pièce en fonction du taux d'humidité. Le coût d'investissement est légèrement supérieur mais le confort et les économies sont accrus.
  • La VMC double flux est un système qui limite les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation. Il récupère la chaleur de l'air vicié du logement et l'utilise pour réchauffer l'air neuf filtré venant de l'extérieur (sans contact entre les deux courants), grâce à un échangeur de chaleur et deux réseaux de gaines.

 

La qualité de l'air amené dans le logement est ainsi assurée, notamment grâce à une filtration de l'air neuf qui retient les particules et le pollen.

Plus coûteux qu'une ventilation simple flux, ce système assure un renouvellement de l'air pouvant aller jusqu'à 90 %, et limite les bruits extérieurs que peuvent provoquer les entrées d'air sur les menuiseries.

Une nouvelle solution hybride

Récemment arrivé sur le marché, un système permet de bénéficier d'une ventilation double flux et des atouts d'une ventilation simple flux hygro B : la VMC double flux hygroréglable. Ce système modulant fait varier les débits d'air selon l'activité des occupants (cuisine, douche...). Le débit est donc automatiquement réduit pendant leur absence, et diminue en conséquence la consommation énergétique. Seul bémol, ces réseaux sont animés par un ventilateur qui entraîne une consommation électrique plus élevée qu’un système simple flux.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur