La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Voiture électrique : nouvelle tendance avec des bornes de recharge qui fleurissent chaque jour !

Publié le 15 mars 2016

Les projets d’installation de points de charge de véhicules électriques poursuivent leur croissance en France pour 3 raisons principales : priorité en termes de couverture nationale, d’investissement et d’innovation des batteries, de plus en plus performantes.

L’objectif de l’État français d’ici à 2030 est d’installer 7 millions de points de charge de véhicules électriques.

Borne-de-recharge-véhicule-électrique

Une couverture nationale pour répondre aux besoins de tous.

Le développement sur l’ensemble du territoire d’un réseau d’infrastructures de charge performant et fiable, capable de répondre à la fois :

  • aux besoins privés dans les logements et les entreprises ;
  • aux besoins publics : autoroutes, stations-service, centres commerciaux, administrations, etc.

Autonomie des batteries, de plus en plus performantes

Aujourd’hui, entre 170 à 190 km effectués en ville. D’ici fin 2016, on pourra doubler les kilomètres d’autonomie.

Projet 2016-2017 : une borne tous les 50 kilomètres

Soit plus de 13 000 points de charge et près de 40 millions d’euros investis.

Pour y parvenir, l’État compte à la fois sur le développement des schémas locaux de bornes de recharge par les collectivités et sur ceux d’opérateurs publics et privés.

3 projets de dimension nationale ont été lancés :

Le projet Corri-door, par Sodetrel, une filiale d’EDF – Il prévoit la mise en service de 200 points de charge rapide (en moins de 30 minutes) placés tous les 80 kms d’ici la fin 2016 sur les axes principaux des réseaux autoroutiers et dans les centres commerciaux à proximité.

L’installation d’un corridor électrique dans la vallée du Rhône, par la Compagnie nationale du Rhône - 53 points de charge rapide sur trois régions sont prévus, soit un tous les 30 km.

L’installation de 16 000 points de charge sur tout le territoire, dont 270 points en charge rapide par le groupe Bolloré.

Et le 10 février 2016, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement et de l'Energie, a signé avec l'Avere-France une convention qui prévoit :

  • l’installation de plus de 12 000 points de charge dans les immeubles collectifs et les entreprises ;
  • financés dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) via un programme baptisé ADVENIR (Aide au développement des véhicules électriques grâce à de nouvelles infrastructures de recharge).

Rappel de l’utilisation moyenne de son véhicule

78 % des automobilistes effectuent un parcours journalier inférieur à 50 km(2).

La distance moyenne parcourue chaque jour est de 31 km.

Le graphène, qu’est-ce que c’est ?

Excellent conducteur, ce matériau est capable de libérer une grande quantité d’énergie 10 fois plus vite qu’une batterie lithium-ion actuelle.

À terme, il viendra remplacer ces batteries utilisées par les constructeurs automobiles dont les capacités de stockage sont limitées, pour permettre une autonomie de 500 km selon les chercheurs à l’origine de cette découverte(3). Atout imparable d’un supercondensateur au graphène : il peut être chargé en 4 minutes seulement.

(1) Le développement de transports propres est le troisième axe de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, promulguée le 18 août 2015.

(2) Source : Enquête IPSOS réalisée du 22 au 29 août 2014 pour le compte de l’Avere-France et Mobivia Groupe.

(3) Une équipe de scientifiques de l’Université de Technologie du Queensland, en Australie, a développé des supercondensateurs légers à partir d’électrolyte placé entre deux couches de graphène. Ils peuvent s’intégrer dans la carrosserie, le toit, les portières, le capot et le plancher du véhicule.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur