La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Vous êtes locataire ? Vérifiez la qualité de l’installation électrique du logement où vous souhaitez vous installer

Publié le 21 novembre 2016

Vous vous apprêtez à louer un logement ? Le propriétaire a l’obligation de vous fournir un ensemble de diagnostics qui vous informeront sur certains aspects de son bien immobilier, et, plus largement, de vous délivrer un logement décent ne laissant pas apparaître des risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation (loi SRU de 2000). Dans ce cadre, l’installation électrique doit être en sécurité.

Selon l’Observatoire national de la sécurité électrique (ONSE), environ deux tiers des logements français disposent d’une installation électrique vétuste. Et l’ONSE estime que sur les 200 000 incendies d’habitation recensés chaque année dans l’Hexagone, 50 000 sont de source électrique.


Voilà pourquoi, avant d’envisager la location d’un logement, il est indispensable de vérifier que l’installation électrique respecte les 6 points clés de sécurité suivants :

  1. Présence d’un appareil de coupure générale de l’installation électrique (disjoncteur), facilement accessible à l’intérieur du logement.
  2. Présence, à l’origine de l’installation électrique, d’au moins un dispositif différentiel de protection adapté à la prise de terre, pour détecter les fuites de courant. Il protège l’ensemble de l’installation électrique.
  3. Présence, sur chaque circuit, d’un disjoncteur de protection contre les surintensités, adapté à la section des conducteurs.
  4. Présence, dans chaque local contenant une baignoire ou une douche, d’une liaison équipotentielle et respect des règles d’installation des matériels électriques autour de la baignoire ou de la douche.
  5. Absence de matériels électriques vétustes, inadaptés à l’usage ou présentant des risques de contact direct avec des éléments sous tension (fils dénudés, prise de courant cassée, etc.).
  6. Protection mécanique des fils électriques par des conduits, des moulures ou des plinthes en matière isolante.

 

Vous signez un contrat de location ou renouvelez le bail d’un logement dont l’installation électrique a plus de 15 ans ?

Un nouveau diagnostic doit vous être remis depuis le 1er juillet 2017 : les bailleurs doivent désormais annexer un état de l’installation intérieure d’électricité du logement à tout nouveau contrat de location, ainsi que lors du renouvellement du bail. Cette nouvelle obligation est instaurée par le décret du 11 août 2016, pris en application de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur).

Elle est en application depuis le 1er juillet 2017 pour les logements loués vides ou meublés, situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975. Pour tous les autres logements, y compris les maisons individuelles, cette obligation est entrée en vigueur le 1er janvier 2018.

Cet état, qui vient s’ajouter au dossier de diagnostic technique remis au locataire, porte sur les six points de sécurité mentionnés ci-dessus.


icon_toknow_bleuBon à savoir

Un bien loué doit obligatoirement être assuré par le locataire. Reste que la responsabilité du propriétaire bailleur peut être engagée en cas d’incendie ou d’accident causé par la vétusté de l’installation électrique. Selon la loi, tout logement doit notamment être équipé de réseaux et branchements en électricité « en bon état d’usage et de fonctionnement » avec une alimentation répondant aux « besoins normaux des occupants ». Le réseau électrique doit « permettre l’éclairage suffisant de toutes les pièces et des accès ainsi que le fonctionnement des appareils ménagers courants indispensables à la vie quotidienne ». 


Améliorer votre confort à l’aide de solutions domotiques sans fil qui s’adaptent à vos besoins

Si la qualité de l’installation électrique du logement que vous désirez louer est au rendez-vous, vous pourrez dès lors envisager l’installation d’un système domotique. En tant que locataire, il vous faudra privilégier des solutions sans fil (qui fonctionnent grâce à des ondes radio). Très faciles à installer (pas besoin de tirer des câbles ou de faire des saignées dans les murs), les appareils qui les composent ont une autonomie de plusieurs années grâce à des piles au lithium.

Via un ordinateur, une tablette, un smartphone ou encore l’interface d’un système d’alarme, vous pourrez contrôler :

  • l’éclairage ;
  • le chauffage ;
  • les volets roulants ;
  • les caméras de télésurveillance ;
  • les détecteurs de fumée, de fuite d’eau, d’intrusion etc.
  • les appareils électroniques (télévision, matériel hi-fi, etc.) ;
  • les appareils ménagers (aspirateur, cafetière, etc.).

icon_toknow_bleuBon à savoir

Les solutions domotiques sans fil sont des installations évolutives qui vous permettront de vous équiper au fur et à mesure de vos besoins et de votre budget. Autre avantage : vous pourrez, si vous déménagez, emporter vos appareils avec vous.


La domotique : un gage de sécurité

La domotique est capable de protéger les habitants d’un foyer. Parmi les nombreuses solutions existantes, on trouve :

  • La simulation de présence 

En l’absence des occupants, la simulation de présence permet de « donner vie » à la maison (ouverture des volets roulants, allumage de la lumière et du téléviseur, mise en route de la musique, etc.).

  • L’alarme

Grâce à des détecteurs de mouvements, vous serez alertés en cas de tentative d’intrusion. Il est également possible, avec des détecteurs techniques d’être prévenu en cas d’anomalies (fumée, fuite d’eau, coupure d’électricité). Couplé au téléphone ou à la télésurveillance, le système d’alarme permettra aussi de vous prévenir ou d’alerter un tiers pour pouvoir intervenir plus rapidement.

  • Le chemin lumineux

Son installation facilitera les déplacements nocturnes et minimisera ainsi tout risque de chute.


icon_toknow_bleuBon à savoir

En tant que locataire, il vous faudra l’autorisation écrite de votre propriétaire pour installer une alarme. Sachez également que si vous déménagez, vous pourrez bien entendu emporter votre système avec vous.


Grâce à la domotique, d’importantes économies peuvent être réalisées

Parce qu’elle est capable de gérer, entre autres, le chauffage et l’éclairage d’un logement, la domotique permet d’obtenir de 10 à 25 % d’économie sur les factures énergétiques. L’impact pour votre budget est donc loin d’être négligeable… mais uniquement si la qualité de l’installation électrique le permet.

Pour réaliser votre projet, faire appel à un professionnel qualifié.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur