La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Le chauffe-eau thermodynamique, la nouvelle technologie de chauffe-eau à accumulation

Publié le 21 Juin 2016

Le chauffe-eau thermodynamique est un ballon d’accumulation sur lequel est installée une petite pompe à chaleur. Cette pompe à chaleur permet de récupérer l’énergie présente dans l’air (air ambiant, air extérieur ou air extrait selon les technologies) pour chauffer l’eau à moindre coût.

Selon les configurations, le chauffe-eau à accumulation peut être monobloc (un seul équipement à l’intérieur du logement) ou bi-bloc (nommé split). Les systèmes bi-bloc sont systématiquement en fonctionnement sur air extérieur. Le split permet en général des puissances plus importantes et génère peu de nuisances sonores dans le logement.

Le ballon thermodynamique est généralement mis en œuvre en remplacement d’un ballon électrique standard, il permet alors de conserver le confort lié au volume d’accumulation en réduisant fortement les consommations énergétiques.

Quel chauffe-eau thermodynamique choisir pour quel logement ?

Cet équipement est particulièrement adapté aux maisons individuelles, mais peut être mis en œuvre dans des appartements en raison des différentes configurations possibles :

  • chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant : plus adapté pour les maisons individuelles, le chauffe-eau devant être installé dans une pièce non chauffée et au volume suffisant (minimum 20 m3).
  • chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : plus adapté pour les maisons individuelles. Ce système fait office de groupe de ventilation. Ce chauffe-eau n’est donc pas compatible avec une VMC double flux ou réalisée collectivement.
  • chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur : adapté aux maisons individuelles comme aux appartements, cependant la mise en œuvre pourra être plus complexe dans ces derniers. Ces systèmes peuvent être monobloc (un seul équipement à l’intérieur du logement) raccordés via un conduit sur l’air extérieur, ou bi-bloc avec le groupe composé de la pompe à chaleur situé à l’extérieur et relié au ballon par une liaison frigorifique. La récupération sur air extérieur est la plus dépendante des conditions climatiques, avec une diminution de la performance lors des basses températures.

Avantages et inconvénients du chauffe-eau thermodynamique

Avantages

  • Entretien très faible
  • Plusieurs configurations possibles (air extrait, air ambiant, air extérieur monobloc ou split)
  • Importante réduction des dépenses énergétiques
  • Confort d’eau chaude en raison du volume d’accumulation

Inconvénients

  • Coût plus élevé qu’un ballon d’accumulation classique
  • Nuisances sonores en raison du compresseur
  • La présence d’une unité extérieure dans le cas de système bi-bloc peut, selon les cas, être problématique, il convient de s’assurer que cette implantation n’est pas contraire aux règles d’urbanisme et de copropriété
  • Conditions d’installation plus contraignantes qu’un ballon d’accumulation classique
  • Dépendance aux conditions climatiques pour les configurations sur air extérieur

Conseils d’utilisation et entretien

Conseil d’utilisation

Dans le cas d’un système sur air extrait, la vérification de la propreté des bouches d’entrée et de sortie d’air permet de ne pas réduire les performances du chauffe-eau.

Dans le cas d’un système sur air ambiant, installer des équipements électroménagers tels que sèche-linge ou congélateur dans la même pièce que le chauffe-eau, permet de récupérer la chaleur produite par ces équipements. Ne pas installer ce système sur air ambiant dans une pièce chauffée, cela reviendrait à augmenter les dépenses énergétiques liées au chauffage.

Entretien

Cet équipement requiert très peu de maintenance, il suffit entre autres de :

  • vérifier le bon fonctionnement du système thermodynamique (pas de message d’erreur)
  • nettoyer l’évaporateur et les grilles de prise et rejet d’air pour assurer la durabilité du matériel et des performances ;
  • vérifier la bonne évacuation des condensats (eau de condensation produite par la pompe à chaleur);
  • tous les ans, vérifier l’état de l’anode sacrificielle pour s’assurer qu’elle remplit toujours son rôle (empêcher la corrosion du ballon) ;
  • tous les 2 à 3 ans, vidanger le ballon et vérifier le fonctionnement du groupe de sécurité, pour s’assurer que les dépôts éventuels (exemple : calcaire) ne réduisent pas l’efficacité et le fonctionnement du matériel.

Coûts / prix

Coûts (1)

1 500 € – 2 500 € pour l’équipement et 400 € – 500 € pour la pose

(1) Estimatif variable selon les marques, prestataires, puissances et fonctionnalités des équipements.

Les recommandations de Promotelec

  • Pour assurer une sécurité maximale et des performances optimales, utilisez des équipements bénéficiant du marquage NF Électricité Performance 3 étoiles, repérable par le logo ci-dessous.

WEBO.1_nf_ELECTRICITE-PERFORMANCE-3-étoiles

  • Pour assurer le meilleur confort d’utilisation, adaptez le dimensionnement du chauffe-eau thermodynamique à la typologie du logement.
Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur