La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Comment choisir votre chauffe-eau ?

Publié le 17 Oct 2018

Vous prévoyez de remplacer votre chauffe-eau ? Certains éléments sont à considérer avec attention avant de finaliser le choix de votre équipement. Type de chauffe-eau, capacités, résistance, Promotelec passe en revue les choses à savoir pour trouver la solution qui vous conviendra le mieux.

Dans votre logement, le chauffe-eau s’impose comme un véritable allié confort pour répondre à vos besoins en eau chaude à n’importe quel moment de la journée. Qu’il s’agisse d’équiper votre domicile d’un chauffe-eau ou de remplacer votre installation existante, le choix d’un chauffe-eau ne doit pas se faire à la légère mais être le fruit d’une réflexion qui vous permettra de trouver la meilleure solution pour votre habitation.

En France, 12 % de l’énergie consommée dans les logements est utilisée pour chauffer l’eau (1). C’est une dépense qui compte et qui peut être maitrisée dès lors que vous mettez en place un équipement performant, adapté à vos conditions de vie.

La taille de votre logement, le nombre de personnes y habitant, la qualité de votre eau ou encore l’énergie utilisée décideront du type de chauffe-eau à adopter et de sa capacité. La disposition de votre chauffe-eau, horizontale ou verticale, dépendra de la pièce dans laquelle vous le positionnerez et la place que vous pourrez lui réserver. Vous aurez ainsi le choix entre :

  • Le chauffe-eau à accumulation électrique

Plus communément appelé « ballon d’eau chaude » ou encore « cumulus », c’est l’équipement le plus répandu dans les foyers français et celui qui reste le plus simple à installer. Ce chauffe-eau est composé d’un ballon de stockage combiné à une résistance électrique.

Pour connaître les avantages et les inconvénients d’un chauffe-eau électrique à accumulation, consultez notre articleLe chauffe-eau à accumulation électrique nouvelle génération

Dimensions 

Pour vous offrir un confort optimal et limiter les déperditions, il convient de bien dimensionner son ballon d’eau chaude. Ci-dessous 2 approches pour ce dimensionnement : le volume de stockage ou le volume de production d’eau à 40 degrés (v40).

chauffe-eau-electrique-a-accumulation-capacites
production-d-eau-chaude-capacite-minimale

Marquage de qualité

Les produits d’un marquage de qualité NF Electricité Performance Cat.C sont à privilégier, ces derniers garantissant la qualité et la performance des équipements.

Prix

De 300 € à 800 € pour l’équipement +  300 € à 500 € pour la pose (estimatif variable selon les marques, prestataires, puissances et fonctionnalités du matériel installé).

Ce chauffe-eau est composé d’un ballon d’accumulation couplé à une pompe à chaleur qui capte l’énergie de l’air pour chauffer l’eau. Bien qu’il représente un investissement plus conséquent que pour un équipement électrique, cette solution est de plus en plus plébiscitée par les ménages car elle consomme moins d’énergie qu’un modèle électrique et permet ainsi de faire des économies.

Il existe plusieurs modèles de chauffe-eaux thermodynamiques : le chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant, sur air extrait, sur air extérieur.

Pour connaître les avantages et inconvénients d’un chauffe-eau thermodynamique, consultez notre articleLe chauffe-eau thermodynamique, la nouvelle technologie de chauffe-eau à accumulation.

Dimensions

chauffe-eau-thermodynamique-autonome-capacites

Marquage

Les chauffe-eaux thermodynamiques autonomes certifiés NF Électricité Performance sont à privilégiés, gage de performance et de qualité.

Prix

De 1 500 € à 2 500 € pour l’équipement + 400 € et 500 € pour la pose (estimatif variable selon les marques, prestataires, puissances et fonctionnalités du matériel installé).

  • Le chauffe-eau solaire individuel

Le chauffe-eau solaire permet de capter l’énergie du soleil pour chauffer votre eau chaude sanitaire. Ce modèle de chauffe-eau présente des capteurs solaires thermiques installés sur le toit ou sur le sol dans certains cas. L’énergie récupérée par les capteurs réchauffe ensuite un fluide appelé « fluide caloporteur »  qui transmet la chaleur dans le ballon de stockage.

L’avantage principal d’un chauffe-eau solaire réside dans les économies d’énergie qu’il permet. En captant gratuitement l’énergie solaire, vous avez la possibilité de réchauffer votre eau sans vous ruiner.

Les systèmes solaires sont toujours associés à un appoint pour pallier les moments où les besoins ne sont pas couverts par le soleil (période hivernale et jours de mauvais temps).

Pour avoir davantage d’informations sur le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire, consultez notre articleProduction d’eau chaude sanitaire : vers la performance.

Dimensions 

capacite-production-eau-chaude-sanitaire

Marquage

Les chauffe-eaux solaires individuels certifiés NF CESI sont à privilégiés.

Prix

De 1 000 € à 6 000 € en fonction du type de chauffe-eau solaire installé et entre 300 € et 600 € pour la pose (estimatif variable selon les marques, prestataires, puissances et fonctionnalités du matériel installé).

Quelle résistance pour mon chauffe eau électrique ?

La résistance est la pièce qui va permettre de chauffer l’eau. Il en existe deux sortes:

  • la résistance thermoplongée : elle est directement en contact avec l’eau. Grandement exposée au calcaire, elle nécessite d’être détartrée régulièrement pour conserver les performances de l’appareil.
  • la résistance stéatite : elle est placée dans un fourreau et n’est donc pas en contact direct avec l’eau, ce qui la protège du calcaire.

Quelle anode ?

L’anode permet de renforcer la protection de la cuve réservoir de stockage contre la corrosion. C’est l’élément qui s’oxydera à la place de la cuve. Elle joue donc un rôle essentiel dans la durée de vie de votre installation.

Il existe 3 types d’anodes, à utiliser selon la qualité de votre eau : l’anode en magnésium, l’anode en titane et l’anode hybride.

L’anode magnésium est aussi appelée « anode sacrificielle » car elle se dégrade à la place de la cuve. C’est donc un élément qu’il conviendra de remplacer afin de continuer à protéger la cuve. Les autres anodes ne sont pas sacrificielles.

Pour avoir davantage d’informations sur le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire, consultez notre articleProduction d’eau chaude sanitaire : vers la performance.

durete-de-l-eau-en-France

(1) Source Ademe
(2) Il convient a minima de considérer que le nombre de pièces correspond au nombre de chambres +1.
(3) Cela implique la mise en œuvre d'un chauffe-eau électrique complémentaire de faible capacité d'au moins 15 litres en cuisine ou 30 à 50 litres en salle d'eau.
(4) Source Wikipedia.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur