La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Mesure et affichage des consommations

Publié le 18 Juil 2016

Estimation ou mesure réelle : contexte réglementaire

Depuis le 1er janvier 2013, les bâtiments d’habitation neufs doivent respecter les prescriptions de la réglementation thermique (RT 2012).
La RT 2012 impose de mesurer ou d’estimer les consommations pour chacun des 5 postes suivants :

  • chauffage ;
  • refroidissement ;
  • production d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • réseau « prises électriques » ;
  • autres (comprend les consommations non prises en compte dans les postes précédents).

Selon la réglementation, les systèmes de mesure ou d’estimation doivent informer les occupants, a minima mensuellement, de leurs consommations d’énergie. Cette information est délivrée dans le volume habitable et par type d’énergie (eau, gaz, électricité…).
Pour respecter la réglementation, plusieurs solutions sont possibles :

  • soit des estimations à partir des relevés clients et d'une clé de répartition calculée en amont en utilisant les données issues de la Réglementation thermique 2012 (fichier récapitulatif d’étude thermique standardisé (RSET) remis par le bureau d'étude thermique pour établir l'attestation d’achèvement des travaux) ;
  • soit la mesure en réel de chaque poste demandé.

Pour quels types d’énergie ?

En conformité avec la réglementation thermique 2012 (RT 2012), il existe des solutions de mesure des consommations qui s’adaptent, au moyen d’interfaces appropriées, à tous les types d’énergie (non seulement électricité, mais aussi gaz, hydraulique…) et à tout type de logement, individuel et collectif.

Le gestionnaire d’énergie  pour chauffage électrique se compose :

  • d’un boîtier modulaire à mettre en œuvre au tableau électrique ;
  • d’un boîtier d’ambiance (permettant de visualiser vos consommations d’énergie et indique date, heure, température intérieure et extérieure, tarif en cours…) ;
  • de tores de mesure (petits bobinages de fil cuivre) à mettre en œuvre sur les circuits électriques.

Ce gestionnaire permet de programmer des plages horaires pour chaque zone de chauffage, de visualiser, de modifier la consigne et de programmer des vacances. Il permet de visualiser conformément à la réglementation thermique 2012 (RT 2012) les consommations d’énergie électrique pour les 5 usages (chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, réseau « prises électriques…).

Le gestionnaire d’énergie pour chaudière ou pompe à chaleur se compose :

  • d’un boîtier modulaire à mettre en œuvre au tableau électrique ;
  • d’une sonde de température extérieure  (permet de régler la température du logement en fonction de la température extérieure) ;
  • de tores de mesure à mettre en œuvre au niveau des circuits électriques.

Outre le pilotage du chauffage, des occultants (volets roulants, stores-bannes…) et de l’éclairage, ce gestionnaire affiche sur le boîtier d’ambiance les consommations par usage du logement (chauffage, production d’eau chaude sanitaire, prises…), tel que prescrit par la réglementation.
Pour mesurer les consommations d’eau et/ou de gaz, on peut y adjoindre respectivement un dispositif de mesure de débit/température et un émetteur d’impulsions (permettant la transmission à distance de toutes les informations nécessaires au comptage de l'eau, du gaz).
Les systèmes de sous-comptage par poste peuvent utiliser la technologie filaire, ou radio. L’affichage en boîtier d’ambiance (boîtier permettant de visualiser les consommations d’énergie et indiquant date, heure, température intérieure et extérieure, tarif en cours…) ou à distance peut être en € et/ou en kWh, en instantané et/ou en cumulé sur différentes périodes.
Le boîtier d’ambiance peut être fixe ou mobile.

Voir la minute Promotelec : « La domotique, c’est quoi ? »

Avantages et inconvénients d’un gestionnaire d’énergie RT 2012 avec affichage des consommations

Avantages des mesures et de l’affichage des consommations réelles

  • Reflète fidèlement le comportement des occupants
  • Simple et facile à installer tant en neuf qu’en rénovation, ne nécessitant pas de travaux lourds sur le bâti

Le sous-comptage des consommations par usage et son affichage génère trois types de bénéfices :

  • des économies d’énergie immédiates : des études tendent à prouver que le fait d’afficher les consommations par poste en temps réel induit une réduction immédiate significative des consommations pouvant aller jusqu’à 10 % ;
  • des économies d’énergie à long terme : la connaissance des consommations permet de déterminer les travaux à réaliser qui induiront le maximum d’économies ;
  • la détection des surconsommations : l’affichage des consommations réelles ainsi que leur suivi permet de détecter toute surconsommation excessive d’appareils, ce que ne permettent pas les estimations de consommation.

Inconvénients des estimations

  • Ne reflète pas nécessairement le comportement réel des occupants

Coûts / Prix d’un gestionnaire d’énergie RT 2012

Coûts (1) d’un gestionnaire d’énergie RT 2012 avec affichage des consommations : entre 500 € et 800 €

(1) Estimatif variable (hors coût de pose) selon les marques et fonctionnalités des équipements.

Les recommandations de Promotelec

Promotelec recommande la mise en œuvre des mesures réelles des consommations par poste.

Autres solutions qui pourraient vous intéresser

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur