La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Solutions techniques d’éclairage : lampes halogène, fluocompactes, LED

Publié le 17 Oct 2016

L’éclairage artificiel répond à plusieurs objectifs :

  • créer une ambiance agréable, synonyme de bien être des occupants ;
  • permettre leurs déplacements d’une pièce à l’autre en toute sécurité, de jour comme de nuit ;
  • assurer un niveau d’éclairement adapté à l’activité exercée, pour que celle-ci ne génère aucune fatigue visuelle (plan de travail de la cuisine, cuisine, bureau, atelier, lecture, couture…

Quelles lampes pour quel éclairage ?

  • Lampes à incandescence : elles renferment dans leur ampoule un filament. Au passage du courant électrique, ce filament est porté à très haute température et émet donc une lumière blanche. Depuis fin 2012, les lampes à incandescence « classiques » ne sont plus disponibles sur le marché car trop énergivores. Seules subsistent dans cette famille les lampes halogènes à haute efficacité.

Les lampes à incandescence conviennent à la fois pour l’éclairage direct (flux lumineux dirigé directement vers la surface ou l’objet à éclairer) et indirect (flux lumineux dirigé d’abord vers une paroi qui ensuite réfléchit la lumière).

  • Lampes à fluorescence : également appelées « fluocompactes » ou « à économie d’énergie», ces lampes fonctionnent selon le principe de la photoluminescence. Un tube en verre recouvert de poudre fluorescente contient de la vapeur de mercure à basse pression. Lorsque la décharge électrique s’établit entre les deux électrodes, un phénomène de luminescence ultraviolet apparaît. La poudre fluorescente qui couvre l’intérieur du tube transforme ce rayonnement UV en lumière visible.

Les lampes à fluorescence conviennent pour un éclairage indirect.

  • Lampes à LED : la LED (en français diode électroluminescente, DEL) est un composant électronique capable d’émettre de la lumière. Une LED fonctionne selon le principe de l’électroluminescence : lorsque la diode est alimentée en électricité, certains électrons à l’intérieur de la diode perdent de l’énergie, laquelle est dissipée sous forme de lumière

Les lampes à LED sont adaptées pour un éclairage direct ou indirect.

Pour en savoir plus sur les lampes à LED, nous vous conseillons la minute Promotelec : L’éclairage LED

Avantages et inconvénients : les signes de qualité d’une lampe

4 critères permettent de déterminer la qualité d’une lampe :

1/ L’efficacité lumineuse : elle est égale au quotient du flux lumineux (en lumens) par la puissance électrique consommée (en watts). Elle s’exprime donc en lumens/watt (W). L’efficacité lumineuse est de l’ordre de :

  • 9 à 15 lumens/W, pour une lampe à incandescence classique ;
  • 15 à 27 lumens/W, pour une lampe halogène à haute efficacité ;
  • 50 à 70 lumens/W, pour une lampe à fluorescence (fluocompactes) ;
  • 40 à 80 lumens/W, pour une lampe à LED.

2/ L’indice de rendu des couleurs (IRC) : cet indice non linéaire caractérise le rendu des couleurs d’une source lumineuse. Sa valeur est comprise entre 0 et 100. Un IRC de 100 signifie que la source lumineuse donne un rendu équivalent à la lumière naturelle.

Les lampes fluorescentes domestiques et les lampes à LED ont toutes un IRC au moins égal à 80. Les lampes halogènes possèdent un IRC égal à 100.

3/ La durée de vie (en heures) : les lampes à incandescence ont une durée de vie nettement plus courte (environ 2 000 h) que les lampes à fluorescence (environ 10 000 h).

4/ La température de couleur (en Kelvins - K) : elle caractérise le caractère chaud (orangé) ou froid (bleuté) d’une couleur. Pour obtenir une couleur chaude, il faut choisir une température de couleur basse (< 3 300 K). A l’inverse, une température de couleur élevée (> 5 300 K) correspond à une lumière de couleur froide.

Quelques règles de mise en œuvre

Dans une maison individuelle neuve ou un appartement neuf, l’installation électrique doit respecter les dispositions de la norme NF C 15-100 « Installations électriques à basse tension ». Il en va notamment ainsi des circuits d’éclairage de cette installation.

Ainsi, dans un logement neuf :

  • chaque pièce principale (chambre, séjour, bureau…), chaque pièce de service (cuisine, cellier…) et chaque dégagement possède au moins un point d’éclairage ;
  • un circuit d’éclairage comporte au plus 8 points d’utilisation ;
  • l’installation électrique comporte au moins deux circuits d’éclairage (pour les logements comportant au moins deux pièces principales).

A la livraison du logement, chaque point d’éclairage comporte :

  • soit une boîte de connexion laissée en attente ;
  • soit une douille non fixée qui permet notamment d'assurer le test du point d’éclairage ;
  • soit un dispositif de connexion pour luminaire (DCL).

Ce dernier se compose d’un socle DCL, d’une douille DCL et d’une fiche récupérable 2P+T permettant d’un brancher un luminaire. C’est en quelque sorte la « prise de courant du luminaire ». Le DCL évite de devoir mettre hors tension le circuit lors du remplacement du luminaire.

Les lampes ne sont généralement pas fournies à la livraison de l’installation. L’occupant a donc toute liberté dans le choix de ses luminaires.

Les recommandations de Promotelec

Les lampes font partie des équipements électriques et électroniques fonctionnant grâce à des courants électriques ou à des champs électromagnétiques. Se pose alors la question du recyclage des lampes usagées.

Les lampes à incandescence usagées doivent être jetées à la poubelle.

En revanche, les lampes fluorescentes ou à LED comportent sur leur emballage le symbole de la « poubelle barrée » ce qui signifie qu’elles ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères, mais triées et recyclées de manière spécifique.

Pour recycler les lampes fluorescentes ou à LED, utilisez l’une des solutions proposées par la filière de recyclage des lampes :

  • les rapporter en magasin ;
  • ou les déposer en déchetterie ;
  • ou encore les confier à un installateur électricien.

Pour en savoir plus : www.malampe.org

Autres solutions qui pourraient vous intéresser

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur